1. Offerte avec mon approbation (2)


    Datte: 10/10/2021, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: XYaimeXX

    ... vais ?
    
    — File. Je vous attends... Laisse les portes ouvertes que je vous entende !
    
    Aziz sortit. Je me mis dans l’entrée. J’entendis la sonnette à la porte d’en face. On était lancés, le retour en arrière n’était plus possible. Si le jeune voisin sexy acceptait notre proposition, dans quelques minutes, je me retrouverai en train de faire l’amour avec un autre homme devant mon mari... Cette pensée m’excitait... Il fallait absolument que cela marche et je résolus de mettre tous mes atouts dans la balance pour vaincre le jeune mâle s’il résistait...
    
    La porte s’ouvrit et le dialogue entre Walid et mon mari me parvint clairement.
    
    — Excuse de te déranger. C’est à mon tour de te demander un service.
    
    — Tu as un problème de tuyauterie aussi toi ?
    
    — On peut dire ça comme ça... Tu peux venir ?
    
    — Maintenant ?
    
    — Oui.
    
    Je me reculai pour entrer dans le salon. Quand il me vit, Walid ne put cacher son impression. Son visage devint très expressif. Ses sourcils montèrent et redescendirent en un battement et ses joues se gonflèrent l’espace d’un instant comme lorsqu’un mec fait "Waouf"!
    
    Il avait tout de suite remarqué que j’étais très peu vêtue. Mes seins pointaient en transparence sous la frêle chemise de nuit, on voyait ma toison ...
    ... pubienne presque au naturel et à un ou deux centimètres de moins, ma nuisette aurait montré ma moule.
    
    — Voilà ! reprit Aziz. On a un petit problème de couple... Est-ce que tu veux sauter Asma ?
    
    — Qui ? Quoi ? Comment ?
    
    — Est-ce que tu veux baiser ma femme ?
    
    — Non, mais arrête, j’ai jamais pensé à ça moi.
    
    — Je m’explique mal. Là, je voudrais la voir se faire monter par un autre mec. C’est mon fantasme. Je pensais... Enfin, est-ce que tu veux bien la sauter maintenant devant moi ?
    
    — Eh, mais vous êtes de gros malades. Tu veux que je... Que je fasse l’amour avec ta femme devant toi... Maintenant ?
    
    Et il me regardait avec inquiétude et incrédulité.
    
    — Oui.
    
    — Eh, mais n’importe quoi... Je fais pas ça moi !
    
    Je m’approchai de lui, le frôlai :
    
    — Pourquoi ?
    
    — Non, mais arrêtez là ! Putain, c’est une histoire de fou !
    
    — Tu veux pas me sauter ? Je suis pas à ton goût ?
    
    — Si, si, t’es canon, mais... Non, vous êtes des potes quoi...
    
    — T’es gay ?
    
    — Non, non pas du tout... Ca n’a rien à voir.
    
    — Alors, lâche-toi... Prends-moi. Aziz n’attend que cela.
    
    Et, joignant le geste à la parole, je lui saisis la main pour la diriger vers ma chatte. Mais il se dégagea brutalement, et s’enfuit en claquant la porte.
    
    À suivre... 
«12»