1. Qui va à la chasse...va à la chasse.


    Datte: 25/08/2021, Catégories: fh, ff, ffh, hplusag, frousses, rousseurs, alliance, fépilée, forêt, Collègues / Travail entreseins, Oral 69, pénétratio, fsodo, hdanus, Humour Auteur: Radagast

    Mon métier n’est pas toujours de tout repos, travailler dehors, sous la pluie, la neige ou la canicule nécessite de posséder une bonne constitution.
    
    En outre, soi-disant pour nous faciliter le travail, mais plus sûrement pour nous embarrasser, nos supérieurs nous obligent à utiliser de plus en plus l’informatique, et à passer des heures devant un ordinateur, quand ces engins diaboliques daignent fonctionner correctement.
    
    Je ne déteste pas, mais à doses homéopathiques ou alors pour mon propre plaisir. Lorsque ces choses sont imposées, elles deviennent beaucoup moins marrantes.
    
    Des heures assis sur une chaise inconfortable, à fixer l’écran d’un regard vide, à subir les balbutiements de formateurs aussi soporifiques qu’un discours de Balladur sous Prozac !
    
    Il faut cependant s’y plier, ordre de nos élites, selon celles-ci nous sommes censés savoir tout faire, établir un budget ou un programme de travaux sur une bécane, tout en ne cessant pas nos anciennes fonctions, nous occuper des exploitations de bois, gérer les ouvriers, les touristes, la chasse et autres.
    
    Parmi lesautres, je m’occupe d’une vieille ferme fortifiée transformée en maison forestière de vacances pour collègues fatigués.
    
    Une aile de cette construction tombant malheureusement en ruine, mon patron entreprit de transformer ces vestiges en gîte ; un gîte de luxe. Quatre personnes peuvent y loger à l’aise et dans le plus grand confort.
    
    Je dois avouer que les pièces voûtées, les poutres ...
    ... apparentes et parquets en chêne sont du plus bel effet.
    
    Seul problème, les chasseurs y sont prioritaires à partir de septembre. Heureusement, ils ne se bousculent pas au portillon, laissant la place à des vacanciers civilisés. Le point d’achoppement se trouve dans la literie, deux lits de deux personnes rafraîchissent les ardeurs de ces trappeurs du dimanche. Quand on vote pour Chasse-Pêche-Nature et Tradition, on ne partage pas le lit d’un autre homme.
    
    Vers la fin du mois d’août, mon grand chef méphistophélique me convoque toutes affaires cessantes dans son quartier général avec mon collègue Louis, l’expert en cynégétique.
    
    — Tu sais ce qu’il nous veut Dudule ?
    — Aucune idée, certainement nous faire part d’une de ses réflexions à la con !
    — Messieurs vous n’êtes pas sans savoir que je désire développer la chasse sous licence dans votre massif.
    — Euh, oui ?
    — Je souhaite aussi y développer l’aspect tourisme.
    — Ah ?
    — Si possible les deux ensemble, dit-il d’un air inspiré.
    
    Il commence à m’inquiéter. Pas le mauvais bougre, ce barbu hirsute à la dégaine de bûcheron canadien, mais son esprit génère souvent des idées bizarroïdes.
    
    — Je veux lancer un concept, chasse et famille, le plus rapidement possible, pour cela nous avons les GG, le Gibier et le Gîte !
    — Qu’entendez-vous par chasse et famille ?
    — 99 % des chasseurs sont des hommes, beaucoup voudraient bien venir passer plusieurs jours dans notre région, mais ils hésitent à laisser épouses et enfants seuls à la ...
«1234...10»