1. L'Internat du sexe (1)


    Datte: 24/01/2018, Catégories: Hétéro Auteur: writter__thomasoo

    ... maintint sous l’eau. La jeune fille lâcha un petit cri de surprise. Marc l’empêchait de s’échapper. Elle se débattait, donnant de gentils coups contre le torse nu de l’adolescent. Leurs corps se rapprochaient dangereusement, la peau de Marc effleurait les habits mouillés de la fille.
    
    Au bout que quelques minutes, elle s’arrêta, et resta blottie contre le jeune homme. Celui-ci n’en revenait pas. Ils étaient bien trop proches. Il ne le connaissait pas. Dans l’obscurité, il ne pouvait même pas découvrir les contours de son corps.
    
    La porte des vestiaires claqua, et la lumière grésilla. Comprenant immédiatement, Marc referma la porte de la cabine. Après avoir fermé le loquet, il hésita. Il allait découvrir derrière elle, celle qui le voyait nu en ce moment même.
    
    Lentement, il pivota sur lui-même. Il croisa le regard qui le dévorait de la folle. Ses longs cheveux bruns bouclés, son teint pâle, ses lèvres fines, la courbe élégante de son nez firent deviner à Marc qu’il s’agissait de son amie Manon. Sa mâchoire se détacha légèrement de surprise. Ne pouvant résister, il fit glisser des yeux vers son corps. Sa chemisette blanche était devenue totalement transparente, laissant apparaître sa poitrine libre de tout soutien-gorge. Son petit shorty épousait parfaitement la forme de ses hanches. Marc remonta son regard et croisa celui de Manon qui le scrutait, elle aussi, attentivement.
    
    Elle voulut parler, mais le jeune homme lui indiqua de se taire, entendant les sifflotements ...
    ... de l’individu qui était entré dans la cabine voisine.
    
    Marc était irrésistiblement attiré par son amie. Il s’approcha et posa sa main sur son épaule dénudée. Manon rougit, et esquissa un sourire timide. Ses doigts glissèrent et vinrent déboutonner son haut. Doucement, le tissu quitta sa peau. Doucement, ses seins apparurent, telles deux petites poires. Ses deux tétons bruns pointaient, et Marc avait envie de les lécher. Il se contenta de les caresser, ce qui fit gémir Manon. Le jeune homme continue d’admirer ce corps de rêve, ce corps effilé, ce ventre plat et musclé. Même son nombril était parfait.
    
    Marc sursauta quand Manon posa une main sur son ventre. Il la regarda, et celle-ci lui rendit un regard coquin. Affectueusement, il remonta une de ses mèches mouillées qui lui cachait son visage angélique. Manon rougit encore plus, mais elle continua ses caresses remontant le creux de ses abdominaux pour remonter jusqu’à la frontière de ses pectoraux, n’oubliant pas de titiller ses tétons. Marc sentit de petites décharges électriques le parcourir. C’était magique. Si peu pouvait provoquer tant. Les deux mains de Manon enlacèrent les deux parties de son V, suivirent les courbes jusqu’à son sexe.
    
    Marc saisit les poignets de Manon, hésitant. Finalement, il se laissa aller. Les mains froides se saisirent de sa verge tendue. L’eau faisait glisser parfaitement ses doigts. En même temps, Marc posa ses mains dans le dos de Manon. Et délicatement, vont faire glisser son shorty. Les ...