1. Berlin, son histoire, ses vices (2)


    Datte: 22/07/2021, Catégories: Lesbienne Auteur: charimarien

    Dans mon petit chez moi, je me suis vue, un bref instant, entre les mains de cet homme. Il me triturait mes seins pendant que, obligée, je me branlais. Ce que j’en éprouve va bien au-delà de ce que j’avais ressenti par le passé. Je jouis en quelques secondes, mes mains sur mes seins. Cet orgasme est d’une violence inouïe, il me terrasse, me tue presque. Assise, complètement sonnée, je cherche à comprendre le pourquoi du comment. Des centaines de questions, que dis-je, des milliers de questions m’assaillent sans qu’aucune réponse ne me soit donnée. Puis, revenue sur terre, cette cassette, celle où figure cette femme, je l’enfile sur ma petite télévision avec son lecteur vidéo intégré. Je ne peux pas m’empêcher de la visionner attentivement. Surtout que je suis devenue avide de connaître, d’apprendre tout ce que ce monde fétichiste me cache encore. Très vite, ma main est dans mon jeans ouvert, je mouille en voyant cette femme se soumettre à cet homme aux gestes si gracieux même quand il fouette avec son long fouet. Il se montre presque galant quand il frotte ce corps avec des orties. Toutes ces scènes se passent dans... Oh merde, je jouis en reconnaissant le sous-sol du magasin. Je jouis avec une telle force que je me retrouve sur le parquet de ma chambre, les yeux rivés sur l’écran, hagarde, ahurie, hébétée. Mes jambes refusent de me relever, idem pour mes bras, mes mains, plus aucune force.
    
    C’est tout juste si je parviens encore à me branler et encore, mollement et du ...
    ... bout des doigts quand l’homme, Meister Heinz si j’en crois la pochette, enfonce sa main tout entière dans l’anus de cette femme. Puis, dans la scène suivante, il coule de la cire brûlante sur le corps de sa soumise qui se tortille de bonheur en massant vigoureusement sa poitrine. Autre scène, la femme est attachée sur un chevalet et Meister Heinz lui plante de petites aiguilles sur les seins qu’elle présente. Là encore, le corps de la femme ondule, surtout qu’entre ses cuisses, sur son sexe, un vibromasseur agace ses sens. Je regarde cette vidéo jusqu’à la fin, à la dernière seconde. Là, quand l’homme enfonce une main dans le sexe, puis l’autre dans le cul de la femme qui explose de bonheur, j’ai eu la même réaction que cette femme, je déflagre de plaisir. Je suis tout à la fois en extase et presque choquée de ce que je découvre. Je dis bien « presque choquée », ne vous y méprenez pas. Je n’avais aucune idée de l’existence de ce genre de pratiques sexuelles. C’est dire ce que je connaissais du sexe à l’époque. Je me douche longuement en me branlant encore et encore. Je me vois encore dans ce sous-sol, fessée, fouettée par cet homme. Cela va même jusqu’à ressentir la pénétration de sa main dans ma chatte. C’est alors que je me rends compte que cette main qui va-et-vient en moi, c’est la mienne. Je crois avoir ameuté tout le quartier en jouissant une fois de plus. Je me vide de mes forces en jouissant de ces scènes aussi brutales (pour moi) que merveilleusement torrides (pour moi ...
«1234...7»