1. COLLECTION BLACK. La queue noire. (2/3)


    Datte: 21/07/2021, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: CHRIS71

    ... dans ses bras, je pourrais me voir filmée par une caméra ou dans une glace, je dois être une petite plume au sein de ses bras et de son grand corps athlétique.
    
    Ce qu’il y a de bien, c’est qu’avec lui, à peine terminé qu’au simple frottement de sa verge sur mon cul, il rebande, me met en levrette, me repénètre avec la même jouissance, me labourant à me faire hurler de plaisir et me remplit de son sperme de nouveau.
    
    Quand je le suçais et que je le caressais, j’avais bien remarqué la grosseur de ses boules, mais il est incroyable qu’elles soient remplies d’autant de spermatozoïde bien caché au sein du sperme qui me remplit une deuxième fois.
    
    Sachant que ma moitié n’est pas chez nous, je le quitte, lui laissant comme une prise de guerre mon string, je me suis essuyée, mais au fure et à mesure que j’avance, je sens le liquide visqueux couler de ma chatte vers mes jambes, j’évite de me retourner de peur que l’on puisse me suivre à la trace.
    
    Étant seule pour une ultime soirée, je prends ma douche, me ...
    ... lavant de ce que j’ai fait deux heures avant de retourner à la gare de Lyon.
    
    Ne prenant aucun risque, je prends un taxi.
    
    Est-ce volontaire ou voulant simplement ne pas voir la réalité en face, en fin de matinée, j’ai pris mon portable faisant le 06 donné par mon amant pour savoir si je pouvais venir, avant le retour de Robert.
    
    J’avais calculé que j’aurais, le temps de franchir la petite porte près du café, gravi les étages en courant m’en faire mettre un petit coup et prendre le chemin pour retrouver mon mari.
    
    Hélas, il était sur un chantier à Barbès, les pieds dans du ciment, pardon ses bottes dans du ciment sur une terrasse dans l’impossibilité de me rejoindre.
    
    C’est sans appel, j’ai définitivement franchi le pas, Robert va devenir un cocu heureux ignorant qu’il a une femme pratiquant l'adultère, j’ai rendez-vous dans deux jours à 14 heures avec Amadou, le cabinet fermant vers 20 heures, je pourrais une nouvelle fois constater que les noirs en ont des grandes et grosses pendant six heures… 
«1234»