1. Le talisman


    Datte: 10/06/2021, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: fetm

    La semaine s’était bien passée, un beau ciel azur persistait en ce mois de septembre et, chose rare, je n’ai pas été submergé par les consultations d’urgence.
    
    Je m’appelle Pierre, médecin urgentiste de 43 ans, 1m80, brun aux yeux verts. Je suis célibataire mais ma profession ne me laisse que peu de temps pour rencontrer l’âme sœur. J’aime mon travail bien qu’il soit très prenant. C’est seulement une fois rentré de l’hôpital que la solitude me gagne. Seul dans mon appartement vide, la douceur d’une femme auprès de moi me manque beaucoup.
    
    Exceptionnellement libre tout le week-end, je décide de me coucher tôt pour aller le lendemain matin à un vide-grenier situé à une heure de route de chez moi. J’aime beaucoup les antiquités et plus particulièrement les objets liés à la mythologie grecque.
    
    Le matin, je rejoins le vide-grenier. Un grand soleil surplombe les ruelles de la ville dans laquelle je déambule à la recherche de la perle rare. Mon regard se pose alors sur un vase grec. Il ne me semble pas authentique mais suffisamment beau et ancien pour mériter sa place dans la vitrine de mon salon.
    
    Je m’approche du stand tenu par une femme d’une cinquantaine d’années. Nous nous mettons d’accord sur le prix de 50 €. Heureux de mon acquisition, je la dépose dans le coffre de ma voiture avant de terminer le tour du vide-grenier.
    
    Aucun autre objet ne parvient à attirer mon attention, je décide donc de rentrer chez moi.
    
    De retour en ville, je décide d’aller faire ...
    ... expertiser mon vase chez un antiquaire avant de rejoindre mon appartement. Je me gare devant la boutique et ouvre mon coffre pour prendre le vase. C’est alors qu’un automobiliste klaxonne à plusieurs reprise à quelques mètres de moi. Surpris, je lâche le vase qui se brise à mes pieds.
    
    « C’est pas vrai !! 50 € qui partent en fumée à cause d’un excité du volant ! »
    
    Je respire profondément pour essayer de me calmer et regarde les morceaux de vase sur le sol. Je m’aperçois qu’un petit objet était parmi les fragments. Une sorte de pendentif orné d’une pierre bleue aux reflets violacés. Je la saisis et la met dans ma poche puis je rassemble dans les éclats dans un sac pour les emmener dans la boutique.
    
    La gérante est une femme blonde, 55 ans environ, très svelte et coquette. Je dépose ma récente acquisition en miettes sur son comptoir et lui dit :
    
    « - Bonjour, j’ai acheté ce vase en un seul morceau ce matin et il s’est brisé il y a quelques minutes devant votre boutique. J’aimerais connaître son ancienneté, et s’il a de la valeur, savoir s’il est possible de recoller les fragments.
    
    - Je vais regarder ça mais vu son état, le réparer prendrait beaucoup de temps donc il se peut que la réparation coûte plus chère que l’objet lui-même.
    
    - Je l’ai acheté 50 €. S’il ne vaut pas plus, inutile de le réparer.»
    
    Elle regarde les plus gros débris pour contempler les motifs.
    
    « -Il s’agit d’une poterie en céramique représentant le dieu Eros et la déesse Aphrodite qui tendent les ...
«1234...7»