1. De masques et de sang - Chapitre 3


    Datte: 10/06/2021, Catégories: A dormir debout, Auteur: HPLovecrave

    ... bordés de panneaux de bois et d'un papier peint rayé qui devait avoir deux fois son âge. L'impression d'ensemble était réhaussée par les quelques lampes murales grésillantes, quand elles fonctionnaient encore.
    
    L'endroit ressemblait à un de ces hotels de film d'horreur et elle faillit laisser échapper un rire nerveux quand ils arrivèrent devant une réception miteuse digne d'un musée.
    
    Zachariah s'avança sans cérémonie vers la réception vide et appuya sur la petite sonette métallique qui reposait sur le comptoir de bois. Le carillon étrangement mélodieux fut rapidement suivi par des claquement de pas rapides.
    
    Un homme arriva. Vêtu d'une chemise blanche ample et d'un jean serré, il était d'assez petite taille, mais semblait carré. Le crane dégarni, la peau couverte de taches qui devait être du psiorasis, il n'en gardait pas moins un visage souriant et plutot charmeur. Evie lui aurait donné la quarantaine bien entamée.
    
    " Deux chambres. Une pour nous et une pour elle. Elle ne doit pas quitter l'hôtel mais répondez à ses besoins. "
    
    Zachariah clina à peine des yeux, plutôt expéditif. L'homme, tout sourire, ne sembla pas le moins du monde étonné par l'apparence de ses invités et se contenta d'aller collecter deux clés. Il en tendit une à Zachariah mais conserva l'autre.
    
    " Des troubles à prévoir? "
    
    Mordecai, en retrait, laissa échapper un grognement tandis que Zachariah semblait examiner la clé.
    
    " Rien dont votre maitre n'est à se soucier. (Il se pencha ...
    ... vers l'homme, adoptant un ton bien plus menacant.) Il ne doit rien arriver à l'humaine, surveillez là. "
    
    Evie déglutit tandis que l'homme, souriant, l'examiner attentivement.
    
    " Je m'en assurerai personnellement. Je vais la conduire à sa chambre de ce pas. "
    
    Zachariah se contenta d'hocher la tête, puis, après un long regard appuyé à Evie, il disparut dans un des couloirs attenants avec Mordecai sur les talons.
    
    Evie, mal à l'aise, reporta son attention sur l'homme qui était désormais de l'autre côté du comptoir. Ses yeux semblaient perdus dans la longueur des jambes de la jeune femme, mais, se reprenant, il lui adressa un sourire chaleureux.
    
    " Allons y mademoiselle. "
    
    Evie lui emboita le pas, incertaine, tandis qu'il la guidait à travers un couloir délabré sentant l'humidité. Il s'arrêta enfin devant une porte en bois plutot massive qu'il déverrouilla d'un tour de clé. Il s'écarta pour la laisser passer, souriant, et s'empressa de refermer derrière eux.
    
    La chambre était petite et semblait dater des années trentes. Un lit à barreaux occupait un coin de la pièce, accolé à une table de cheveux cirée sur laquelle tronait un de ces vieux téléphone à cadran. La moquette sur le sol était épaisse et comportait plusieurs tâches dont elle préférait ignorer l'origine. De l'autre côté de la pièce se trouvait un petit bureau avec un fauteuil de bois. Enfin une toute petite pièce attenante comportait un lavabo et des sanitaires. #Pas de douches...# songea la jeune femme ...
«1234...12»