1. De Hervé à Vanessa, chienne soumise (41)


    Datte: 03/05/2021, Catégories: Transexuels Auteur: tomy83

    ... sourit.
    
    Une fois fini, on prend une douche, sérieuse pour une fois et on rejoint notre famille.
    
    Émile nous interpelle, Malika et moi. Il nous dit que son ami est dans son bureau, accompagné de sa femme et de sa fille et qu’ils ont quelque chose à nous demander. On lui demande si on doit s’habiller, il nous répond que non, vu que lui aussi est nu. Soit, on le suit. On rentre dans son bureau.
    
    — Monsieur Georges et Madame Elodie Rastapopoulos et leur fille, dit Émile. De très bons et fidèles amis. Ils ont quelque chose à vous demander.
    
    Étonnamment, ils sont habillés. Lui, d’un costard de luxe. Elle, d’une robe légère mais de marque. Leur fille c’est un peu plus, comment dirais-je, plus sexy. Une mini-jupe plissée blanche et un tee-shirt blanc, sans manche. Émile les invite à s’asseoir sur le divan, sauf leur fille qui doit rester debout, au milieu du bureau. Le père prend la parole.
    
    — Comme vous devez le savoir, Mademoiselle Vanessa ? Pour votre mariage avec Mademoiselle Malika, il va vous falloir une Demoiselle d’honneur. Je viens vous présenter ma fille adorée. Si vous...
    
    — Tssttt, tssttt, fis-je avec un certain dédain, pas de Mademoiselle, s’il vous plait, ou plutôt s’il te plait Georges. Pas de vouvoiement inutile. Mais poursuis, je t’en pris...
    
    Émile est mort de rire, il piaffe comme un jeune ado, il est tout rouge, mais reprend un peu de contenance et arrive à dire :
    
    — ...
    ... Tu vois Georges, je t’avais prévenue... Elle est terrible...
    
    — Oui, je vois ça... Lui répond son ami. Et il poursuit. Bon, ma fille, si elle devient votre Demoiselle d’honneur, doit connaitre son premier émoi avec vous... Deux. Vous devez l’initier aux choses de la vie. C’est les traditions et Émile m’a dit que les traditions seront conservées.
    
    — En somme, vous voulez que je dépucelle votre fille, mais pourquoi avant le mariage ?
    
    — Pour une Demoiselle d’honneur, c’est indispensable. Il faut qu’elle connaisse ton sexe afin de t’honorer après les noces... La tradition.
    
    Je regarde Malika qui est morte de rire ainsi qu’Emile. Elle lève son pouce et me fait oui de la tête. Était-elle au courant ? Je suppose que oui.
    
    — Bien, si cela est la tradition, j’accepte ta fille comme Demoiselle d’honneur, et comment cela se passe-t-il ?
    
    — C’est simple, dit Émile... Elle est à vous pendant les mois à venir. Faites-en une catin, mais surtout ne l’engrosse pas.
    
    Le vieux Georges va vers sa fille qui n’a pas bougé d’un iota. Il l’embrasse sur le front et s’en va, accompagné de sa femme.
    
    — Merci, Vanessa, c’est un immense honneur. Me dit la charmante Elodie.
    
    Ils sortent du bureau, accompagnés d’Emile. Je regarde Malika. Elle me sourit en me disant :
    
    — Et oui, ma chérie, tu vas devenir la déesse du sexe. Telle est ta destinée. Mais occupons-nous de cette petite, elle me semble terrifiée... 
«123»