1. Une opportunité 7


    Datte: 02/05/2021, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: Accent

    Il faut croire que la journée d’hier a été éprouvante pour la candidate. Il y a eu Claude qui a su exploiter la crédulité de Patricia. Il lui a promis le paradis sur terre et Il lui en a fait goûter les délices. De la table au canapé il a remué les sensations les plus fortes. Ma femme a connu la gamme complète ou presque des plaisirs sexuels. A plusieurs reprises elle s'esr éclatée, elle a vécu plusieurs orgasmes avant de partir au travail. Je ne peux rien affirmer à propos du temps passé dans la voiture à la sortie de la grande surface où elle est caissière. Prend-on innocemment du retard sur le bus quand on se déplace en voiture ? Pour moi c'est parce qu'on fait autre chose.
    
    Que peuvent faire dans une voiture ou à proximité un homme et une femme au sang chaud lors de retrouvailles ? Résultat, la somme d'efforts réciproques de ces nouveaux amants a fatigué Patricia. Contrairement à l’habitude, mon lever n’a pas provoqué le réveil de la dormeuse. Elle dort à poings fermés. Exceptionnellement je prends seul mon petit déjeuner. C’est le premier effet du passage de Claude, j'expérimente la solitude du cocu. Je prévois d’autres conséquences. Qui vivra verra. Je suis fataliste. Pat a mis le pied sur une planche savonnée. A vingt cinq ans on est responsable.
    
    Elle a constaté mon désaccord, ma contrariété. Je lui ai parlé du prix « monstrueux » à payer. Elle n’a pas ouvertement relevé le mot. Il est permis de supposer que certaines phrases bien senties l'ont tourmentée en ...
    ... début de nuit. Ce matin je fais un faux départ. J'éloigne ma voiture et regagne mon bureau sur la pointe des pieds. Je veux assister au rendez-vous pris hier.
    
    8 heures 30. On sonne. Claude est ponctuel. La sonnerie tire ma femme de son sommeil:
    
    - Oh! La, la. Un instant, j’arrive.
    
    Pieds nus, Pat cours, ne ferme pas la porte du WC pour son pipi matinal, se précipite sur le bidet, revient à la porte de la salle de bain, crie :
    
    - J’arrive, patientez.
    
    Enfin, en hâte elle fait entrer le visiteur. Je reconnais sa voix
    
    -Tu es encore en chemise de nuit à cette heure!
    
    - Je ne travaille pas aujourd’hui. Serge ne m’a pas réveillée. C’est bizarre, chaque matin, je lui prépare son petit déjeuner. Il s’est couché pas content. D’abord il m’a soupçonnée de le tromper avec toi parce que tu m’as ramenée hier soir.
    
    - Ha, ha, ha. Heureusement qu’il ne nous a pas vus hier sur le canapé. Il t’a fait une crise pour une broutille. Ha, l’idiot.
    
    - Ensuite, il n’est pas content que je veuille m’occuper des personnes âgées. Il me voit déjà fatiguée, harassée, croulant sous la tâche. Je m’imposerais de trop lourds sacrifices pour l’achat de notre demeure, il préfère y renoncer plutôt que de me voir payer « ce prix monstrueux »
    
    - Ah! Quel con. Le jour où il saura quel genre de ménage tu vas faire, ça sera drôle. Il te l’a interdit ?
    
    - Non, mais ça lui déplaît tellement, qu’il a refusé de faire l’amour hier soir. Ca m’ennuie.
    
    - Encore plus con! Ne t’inquiète pas, tu m’as mis ...
«1234»