1. Breizh - Ar Gwenn-ha-du (Bretagne - Le noir et le blanc)


    Datte: 30/04/2021, Catégories: fh, dispute, intermast, Oral pénétratio, policier, Auteur: Patrik

    Désœuvrée, j’erre comme une âme en peine. Le célibat a sans doute du bon, mais moi, je suis accro à cet animal étrange qu’on appelle usuellement garçon, mec ou jules. Je ne dirais pas que je suis à plaindre, je trouve facilement de quoi remplir ma couette, et plus, si affinité, mais il faut bien constater que ces derniers temps, je suis tombée sur des passages éclairs, des courants d’air ! Même si j’ai des tas d’activités (surtout activistes), je traîne mon spleen auprès de la grande Bleue…
    
    Bref, comme on dit de par chez moi, en Armorique : Skuizh on hiriv (je suis fatiguée aujourd’hui) !
    
    Je ne demande pourtant pas grand-chose, pas même un quelconque engagement style Pacs et encore moins mariage. Ce n’est certainement pas à vingt ans que j’ai envie de me fixer définitivement, popote, moutards et famille envahissante. Nan ! J’ai encore quelques belles années de liberté devant moi, mais j’aimerais si possible ne pas les passer seule : les choses à deux, c’est nettement mieux !
    
    Toujours est-il que je déambule dans ce petit port breton, sous un soleil de début d’après-midi qui a décidé aujourd’hui d’être radieux. Je prends l’air, essayant d’oublier mon dernier échec avec la gent masculine. L’air marin me fait du bien, ça me change de ma campagne habituelle, de mon hameau coincé dans le centre du massif armoricain, dix-sept habitants, pas un de plus.
    
    Ah, un café d’ouvert ! Je vais aller voir, de plus ça tombe bien, j’ai justement un peu soif, un petit café me fera ...
    ... du bien.
    
    — Salud ! Mat an traoù ganeoc’h ?
    
    Vous connaissez l’expression « faire un flop » ? C’est ce que je vis, là maintenant. Bon, j’assume ma « bretonité » et je m’assois à une table, pas trop loin d’un groupe de garçons de mon âge. Il y en a un qui n’est pas mal du tout, un blondinet bien dans mon genre, mais il n’a même pas tourné la tête quand je suis entrée, et encore moins, quand j’ai lancé ma formule de politesse. Je demande un café.
    
    Peu après, je me retrouve en tête à tête avec une minuscule tasse fumante. L’ambiance n’est pas très folichonne. Mon blondinet est en grande conversation philosophique sur les mérites des différents clubs locaux de football. Doucement, je tourne avec ma chaise autour de la table, insensiblement. Il a un beau profil, traits réguliers, grand comme il faut, pas mal du tout ! Je suis maintenant presque à côté de lui. Quand je lui demanderai de me passer le sucre, ça paraîtra naturel ! Ainsi, il pourra découvrir que, moi Gwennaig, je suis une assez mignonne brune aux mèches un peu folles, aux grands yeux noisette, au visage ovale avec un mignon petit nez pointu au milieu. Pour les lèvres, je n’ai pas non plus à me plaindre. De toute façon, si je ne me fais pas ma propre publicité, personne ne le fera à ma place… On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même !
    
    — Vous pouvez me passer le sucre, s’il vous plaît ? dis-je de ma plus belle voix au timbre clair.
    
    Et paf, le sucre sous mon nez ! Ouiiii… Boooon… Je crois que ça ne ...
«1234...12»