1. Famille, je vous aime (3)


    Datte: 07/04/2021, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Bugsy

    Ce n’est que le lundi suivant qu’elle revit Gran’Pa. A l’hôpital, elle était du matin, et était donc libre à 14 heures. Elle passa rapidement chez elle pour prendre une douche et se changer avant de s’acheminer vers la maison de son grand-père. Elle devait s’avouer qu’elle redoutait de le revoir; ou, plus exactement, elle redoutait que Gran’Pa s’excuse, lui dise que cela n’était qu’un moment d’égarement de sa part, et que cela ne se reproduirait plus. Oui, c’était ce qu’elle redoutait vraiment, parce que maintenant, dans sa tête, tout était bien clair. Elle avait eu tout le week-end pour y réfléchir et elle était maintenant certaine d’une chose : elle ferait tout pour embellir les dernières années de la vie de Gran’Pa, se disant qu’il le méritait bien. Le côté incestueux de cette relation, qui l’avait un instant embarrassée, elle l’avait rapidement balayé, se disant que l’inceste était répréhensible lorsque l’un des deux n’était pas consentant, ce qui était loin d’être le cas, et qu’à son âge elle ne risquait plus d’être traumatisée par cette aventure sexuelle avec Gran’Pa. Oui, elle désirait vraiment lui donner autant de plaisir qu’elle le pouvait... mais il fallait encore pour cela que Gran’Pa désire lui aussi poursuivre cette relation. Et ayant eu tout le temps d’y réfléchir, elle se sentait sûre d’elle et pensait avoir les bons arguments si son grand père s’excusait et souhaitait mettre un terme à cette aventure.
    
    Elle avait la clé de son appartement, et c’est le cœur ...
    ... battant qu’elle l’introduisit dans la serrure.
    
    Son grand père était dans un des fauteuils du salon, en train de lire son journal... enfin... elle se rendit vite compte qu’il s’était endormi pendant sa lecture... Elle lui prit le journal des mains, le plia et le déposa sur la table basse avant de poser ses lèvres sur son front.
    
    - « Gran’Pa ! C’est moi... c’est Bénédicte... »
    
    Il sursauta, avant de la regarder de la tête aux pieds, reprenant peu à peu ses esprits.
    
    « Ah ! Ma petite fille... toujours aussi charmante... tu vas bien Bénédicte ?
    
    « Oui, oui... bien... et toi Gran’Pa, comment tu te sens aujourd’hui ? »
    
    « Bien ! Tu vois... je lisais mon journal... toujours aussi curieux de savoir ce qui se passe dans ce vaste monde ! »
    
    « Je n’ai pas pris de café; tu en veux un aussi ?
    
    « Oui, volontiers ! Je te laisse le faire, pendant que je sors les tasses et installe ce qu’il faut »
    
    Elle revint rapidement et versa le café dans les tasses, avant de s’asseoir dans le fauteuil qui lui faisait face, de l’autre côté de la table basse. Ils commencèrent à boire en silence...
    
    Si elle était certaine de ce qu’elle désirait, elle se rendait soudain compte qu’elle ne savaitpas comment revenir sur ce qu’il s’était passé entre eux deux à la fin de la dernière semaine. Mais Gran’Pa vint à son secours...
    
    - « Ma petite fille... il faut que l’on parle tous les deux »
    
    Elle leva les yeux, le regarda en face, attendant ce qu’il allait lui dire, repassant rapidement dans ...
«123»