1. La fin du monde ?


    Datte: 07/04/2021, Catégories: fh, grp, jeunes, couple, extracon, copains, Collègues / Travail revede, Voyeur / Exhib / Nudisme BDSM / Fétichisme Oral préservati, attache, piquepince, entrecoup, Auteur: SophieF.

    Lundi 17 décembre, au téléphone :
    
    — Sophie, c’est Isabelle. Tu me remets ?
    — Bien sûr. Tu vas bien ?
    — J’ai largué Nicolas et je cherche toujours du boulot. Alors en attendant, comme il faut bien manger, je suis conseillère en lingerie, à domicile. J’ai pensé que ça pouvait t’intéresser, et certaines de tes collègues aussi.
    — Bien sûr ! Je te rappelle demain. Là, je suis à la bourre…
    — Bonne bourre, alors, Sophie !
    — Euh… Bises, Isabelle. À demain.
    
    Plus tard, devant la machine à café :
    
    — Charlotte, tu te souviens d’Isabelle, la stagiaire de l’année dernière ?
    — Qu’est-ce qu’elle devient ?
    — Elle n’a pas trouvé de vrai boulot, elle vend de la lingerie à domicile. J’ai envie de l’inviter, vendredi soir par exemple.
    — Le jour de la fin du monde, est-ce bien raisonnable ?
    — Très drôle ! Tu viendras ?
    — Absolument. J’en parlerai à Caroline… Attends, c’est uniquement entre filles ? Parce que, si nos mecs y assistaient, ce serait plus amusant, non ?
    — C’est une idée. De la lingerie sexy, alors ?
    — Pardi !
    
    Mardi, je rappelle Isabelle :
    
    — Vendredi soir, chez moi, c’est possible ?
    — Pas de problème. Tu fais venir cinq ou six copines ?
    — C’est-à-dire que… si nos mecs y sont, ça pose un problème ?
    — Ah ! Normalement, c’est uniquement entre filles ; mais si les garçons veulent y assister, après tout, pourquoi pas ? Dans ces conditions, je peux avoir aussi de la lingerie pour eux.
    — Formidable ! Laurent et moi, Charlotte et Julien, Caroline et Vincent : tu as ...
    ... tes six clients. Ça te va ?
    — Bien sûr, mais…
    — Une objection, Isabelle ?
    — Tu es sûre que ça ne va pas dégénérer ?
    — Tu serais contre ?
    — Oh, pas vraiment, puisque je suis actuellement célibataire. Mais je suis aussi pour la paix des ménages.
    — Ne te fais donc pas de soucis pour la paix des ménages… À propos, sexy ta lingerie, hein ? Allez, à vendredi soir. Viens dès 19 heures, on se fera une pizza. Bises.
    — Bises, Sophie.
    
    Le mois dernier, Charlotte nous a invités pour son anniversaire, Laurent et moi. Il y avait aussi d’autres couples. Chansons paillardes et plaisanteries grivoises ont mis de l’ambiance, et nous avons même un peu flirté ; mais ensuite chacun est retourné sagement chez soi. Charlotte m’en a reparlé le lendemain :
    
    — Julien t’a trouvée très séduisante. Laurent me plairait bien. Tu ne crois pas qu’à l’occasion… ?
    — Pourquoi pas ?
    
    J’avais trompé Laurent, six mois auparavant. Trompé n’est d’ailleurs pas le mot juste, puisqu’il était au courant. J’avais même failli le quitter, j’étais très amoureuse. Ça m’a passé ; je ne veux plus penser au type en question.
    
    Caroline est une blonde qui joue les ingénues. Son copain Vincent, que j’ai rencontré plusieurs fois à la piscine, a les mains baladeuses. Il m’a même proposé de partager sa cabine un jour où Caro était absente pour une raison propre aux femmes une fois par mois. J’ai refusé. Il m’est arrivé de le regretter ensuite. Si bien que, pendant cette soirée de très improbable fin du monde, il peut ...
«1234...8»