1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°1106)


    Datte: 07/04/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: MAITREDOMINO

    La Comtesse et son clitoris – Hors-série - Histoire réelle écrite par esclave Hathor (textes romancés par MDE) – (suite) –
    
    … me laissant complètement épuisée mais si heureuse après une multitude d’orgasmes puissants, dévastateurs, qu’il m’ait été impossible de les comptabiliser tant ils étaient nombreux… Au petit matin, alors que je tentais de récupérer quelque peu, dans une position qui me faisait ne plus sentir ni mes bras, ni mes épaules, le vieil homme, à la main sachant fister ma chatte avec délice, revint mais accompagné de Mélanie. Il me défit mes liens, enleva ceinture et bracelets… La simple vue de ce vieil homme me redonna des frissons, tant il m’avait fait jouir, de façon bestiale et explosive. Mélanie était marquée de coups de fouet certainement, et de cravache aussi. Jetée dans mon cachot, le vieil homme, referma la porte sur nous deux.
    
    - Mon dieu, que t’ont-ils faits, demandais-je…
    
    - Rien de plus que quand on désobéit, c’est tout, répondit-t-elle… ou qu’on a été mauvaise…
    
    - Tu es bien marquée, tout de même, dis-je
    
    - C’est simple, hier soir j’ai été conduite dans la chambre du Maître et il a trouvé que j’avais été mauvaise au lit, c’est tout !
    
    - Mais tu dis ça, Mélanie, comme si c’était normal !
    
    - Ca l’est ! Je suis Son esclave, je me dois de le servir parfaitement sans quoi…
    
    - Es… es… esclave !, dis-je !
    
    - Ici, nous sommes toutes des esclaves sexuelles, enfin, celles qui ont été dressées pour ça. D’autres, plus récentes ne le sont pas ...
    ... encore, comme toi par exemple, mais elles apprennent à le devenir. Nous sommes toutes consentantes et nous désirons plus que tout à devenir de bonnes esclaves à obéir, c’est notre souhait le plus cher…
    
    - Mais moi, je suis ici par hasard ! J’étais en panne sur la route, et ai été dépannée par un homme qui m’a conduite ici, ce n’est pas pareil !
    
    - Ah, je ne le savais pas…
    
    - Mais, Mélanie, tu me dis tout ça et tu trouves donc que c’est normal d’être esclave ?
    
    - Oui, c’est ce que je veux, mais tu ne peux pas comprendre. Je suis bien ici, si tu savais, je suis heureuse même car je suis née pour être esclave et là est mon bonheur…
    
    - ?
    
    Mélanie se trainait au sol…mais elle me disait qu’elle était si épanouie de vivre ce qu’elle a toujours rêvé d’être… Les mots de Mélanie me revinrent en boucle, plus tard en moi… esclave… et heureuse… de l’être… Le cachot était assez grand pour recevoir plusieurs femelles. Dans le milieu de la matinée, le vieil homme revint à nouveau et comme je lui disais que j’avais envie de faire pipi, il me répondit :
    
    - Pisse sous toi, ici, cela ne gênera personne ! (s’adressant à Mélanie) N’est-ce pas !
    
    - Oui Monsieur, une esclave pisse ainsi en effet !
    
    - Tu vois, écoute les anciennes, allez pisse !
    
    J’avais tant envie que je me laissais aller honteuse au début, mais devant les bienfaits d’uriner quand on a tant envie, la délivrance me fit fonctionner ma vessie, honte passée… après tout, quoi d’anormal et Mélanie le disait elle-aussi… ...
«1234»