1. Les routiers sont sympas (5)


    Datte: 05/04/2021, Catégories: Hétéro Auteur: petikokin

    LES ROUTIERS SONT SYMPAS … (5)
    
    L’auto-stoppeuse idéale – Le retour
    
    Si vous avez lu les histoires précédentes, vous avez fait la connaissance de Christine, cette infirmière de 29 ans qui s’apprêtait à faire de l’auto-stop à la sortie d’Angoulême. Elle voulait visiter Paris, mais quand je lui ai dit que j’allais en Allemagne, elle a décidé de me suivre.
    
    Pendant le trajet, nous avons fait plus ample connaissance. De confidence en confidence, nous nous sommes trouvé des goûts communs, surtout en matières sexuelles. Des paroles, nous sommes passés aux actes.
    
    Pour le retour en France, je dois transporter 25 tonnes de tôles dans la région bordelaise.
    
    Voici l’histoire de notre retour. Comme les autres, elle est vraie. Pour préserver l’anonymat des personnes, les noms, prénoms et certains noms de lieux ont été changés ou imaginés.
    
    Après avoir chargé les paquets de tôles près de Düsseldorf, je prends la route vers ma destination en France. À Duisburg nous circulons sur une avenue qui traverse une zone commerciale. La circulation est dense, nous roulons au ralenti.
    
    Soudain, une enseigne attire mon attention. Dès que je trouve une place, je me gare, immobilise le camion, arrête le moteur, descends du véhicule et invite Christine à me suivre...
    
    — Qu’est-ce que tu as vu ? ...
    
    — Tu veux toujours offrir des préservatifs « fantaisie » à tes copines .... Suis-moi...
    
    En quelques enjambées, nous nous trouvons devant une boutique avec le bandeau portant l’inscription ...
    ... en grosses lettres « SEX-CHOPP ».
    
    Nous entrons. On commence à regarder les « marchandises » exposées quand un couple de vendeurs s’avance vers nous. En « baragouinant » l’allemand et le français, aidés avec la « langue des mains », nous arrivons à nous comprendre.
    
    L’homme me dit, d’un air plein de sous-entendus :
    
    — Französisch, liebe au machen (Français aimait faire amour) ?
    
    — Nous voulons quelques préservatifs (kondome ?)
    
    — Ha ya kom (Ha oui. venez) – dit-il en nous montrant une vitrine ;
    
    — Frau. möchte wählen? (madame veut choisir) – dit la vendeuse à Christine.
    
    Laissant les femmes à leurs occupations, avec le vendeur, je m’approche d’une vitrine où sont exposés différents godemichés.
    
    Mon choix se porte sur un gode très réaliste, reproduisant un phallus avec les testicules. Ses dimensions sont « respectables ». Il est de couleur « chair », une ventouse à la base.
    
    Le prix étant affiché, je fais comprendre au vendeur que je veux acheter l’objet pour en faire cadeau (geschenk) à ma femme (frau). Peut-il l’emballer discrètement ? (discret verpacken ?)
    
    Il attrape une boîte cartonnée, en retire un pénis identique, me fait voir que la ventouse se dévisse pour introduire des piles à l’intérieur. Il met quatre piles rondes en place, referme et, en appuyant sur l’un des « testicules », met en marche un vibreur interne. L’autre « testicule » sert à régler l’intensité des vibrations.
    
    Ensuite, il dévisse le « gland ». Le phallus est creux. Le vendeur me ...
«123»