1. L'inconnu du RER (3)


    Datte: 04/04/2021, Catégories: Anal Hardcore, Mature, Auteur: jojo33bdx

    Devant le miroir, je souriais de voir mon visage recouvert de son sperme. Moi qui refusais toujours ce petit plaisir à mon mari qui rêvait de ce genre de pratique. C’était l’un de ses fantasmes, m’éjaculer sur les seins et le visage, voir des flots de sperme me gicler dans les yeux et sur la bouche puis couler dans mon cou, dans les cheveux et sur ma poitrine.
    
    Je passais dans la douche et commençais à faire couler l’eau sur mon visage, les yeux fermés. Quel plaisir de rester là immobile sous l’eau chaude, de la sentir ruisseler sur mon corps. J’étais là depuis quelques minutes lorsque je sentis des mains se poser sur moi délicatement, puis je sentis son corps tout entier se coller contre moi, son sexe contre mes fesses, ses mains recommençant à caresser ma poitrine, à pétrir mes gros seins en pinçant mes mamelons qui durcirent instantanément. Son sexe aussi se remit à durcir. je le sentais chercher à s’insinuer entre mes fesses, me montrant par là qu’il était de nouveau prêt à m’honorer. Son autre main glissait sur ma chatte et commençait à fouiller mon sexe. Un doigt puis deux se faufilèrent entre mes lèvres, bientôt rejoins par un troisième. Ses doigts s’enfoncèrent aussi loin qu’ils le pouvaient en moi. Gardant les yeux fermés, je me laissais faire, j’avais encore envie de lui. Je ne me reconnaissais pas. Moi d’habitude peu « répétitive » avec mon mari, j’avais envie de découvrir avec lui tout ce que je ne faisais pas habituellement avec l’homme dont je partageais la ...
    ... vie depuis de nombreuses années. C’était une sensation grisante, dépasser les tabous, transgresser les interdits….. Mes interdits. Faire voler en éclats ma retenue.
    
    « Fais moi l’amour comme tu veux …. Fais moi tout ce qui te passe par la tête …. Prends moi comme tu en as envie !!! »
    
    Je lâchais cette phrase spontanément, sans réellement imaginer la suite. Une certitude, il n’attendait qu’un signal de ce genre, pour m’entrainer aux confins de la débauche.
    
    Il me fit pencher en avant et comme le matin dans l’entrée me pénétra sans ménagement. Je m’accrochais à la robinetterie comme je pouvais pour ne pas m’écrouler dans la douche. Son excitation était au plus fort. Il me limait bestialement. Il m’attrapa en rugissant, me souleva du sol et m’entraina devant la vasque pour continuer à me baiser comme une chienne.
    
    Il m’entraîna ensuite hors de la salle de bain sans même prendre le temps de nous essuyer, me déposa à plat ventre directement sur le lit, glissant un coussin sous mes hanches. Il s’agenouillait au dessus de mes cuisses, ses jambes entourant mon bassin et ses pieds entre mes genoux, m’écartant les cuisses mais m’empêchant de bouger. Il me re-pénétra, mais sans reprendre son pompage. Il attrapa de nouveau son huile de massage et commença à me masser les fesses uniquement. Ses mains me pétrissaient, écartant les joues et commençaient à s’insinuer plus bas. Je sentis ses doigts se rapprocher de mon anus et jouer avec, en restant à l’entrée. Je me contractais un peu. ...
«123»