1. Le dégel


    Datte: 11/01/2021, Catégories: fh, extraoffre, amour, Oral pénétratio, fsodo, échange, yeuxbandés, confession, Auteur: ViolaFleur

    Résumé de l’épisode précédent :«Tempête de neige »Pascal et Anaïs restent seuls alors que les autres participants du stage sont partis avant d’être bloqués par la neige. La formatrice Lise a laissé son ordi et ils regardent dedans. Ils découvrent des vidéos de la femme offerte et filmée par son mari à d’autres hommes. Cela les inspire, et tout en regardant deviennent amants.De retour chez lui, Pascal est contacté par sa maîtresse d’une nuit. Elle propose de se rencontrer, son mari étant d’accord.
    
    _________________
    
    Il y a longtemps que je n’avais pas eu cette boule au ventre. Cela me rappelle des événements marquants de ma vie. Mon bac, ma première fille, mon premier entretien d’embauche, etc. Valériane ne semble pas beaucoup plus à l’aise que moi. Il faut reconnaître que nous nous apprêtons à vivre un tournant dans notre vie. Moi, en plus, je me demande si ce rendez-vous n’est pas un traquenard et que, lorsque je vais ouvrir la porte, ce n’est pas un mari complaisant que je vais rencontrer mais un mari ravi de tabasser celui qui a couché avec sa femme pendant cette nuit de tempête de neige.
    
    Je cherche une idée positive pour chasser cette angoisse. Elle est vite trouvée. La vision de la chatte de ma femme, très fraîchement épilée, préparatif qui en dit long sur son attente. Mais aussi la nuit dernière où nous avons fait l’amour avec tendresse mais une sensualité bien affirmée, comme pour nous rassurer.
    
    On sonne.
    
    Les dés sont jetés. J’ouvre. Il est là, devant moi, plus costaud encore que ne montrait la photo envoyée à mon épouse. Mais le bonjour est franc. La poignée de main ferme et chaleureuse. Derrière lui, Anaïs attend, peut-être un peu inquiète.
    
    — Pascal.
    — Alban.
    — Valériane.
    — Anaïs.
    
    Les prénoms sont échangés. Les femmes se font la bise. Elles s’examinent discrètement. Ma femme, ma maîtresse d’une nuit. Vingt ans les séparent, mais Valériane n’a pas à rougir de la comparaison. Par contre, moi, avec Alban, je fais moins sportif. Il en a fallu des circonstances pour que je baise sa femme !
    
    Avec mon épouse, on s’était longuement interrogé sur "comment les recevoir". Finalement, on s’est décidé sur un scénario bien classique et surtout ne nous confinant pas à la maison avec le risque d’être mal à l’aise. Après tout, même si nous savons tous quel était l’objet de ce long week-end, ni eux ni nous n’avions l’habitude de ce genre de situation.
    
    Donc après un rafraîchissement et les questions d’usage sur la route, le temps, etc. Valériane propose que nous allions en ville. T… est réputée pour ses magasins d’usine, et si Anaïs connaissait un peu, ma femme lui promet des découvertes.
    
    Nous voici déambulant dans les allées. Les femmes devant, faisant connaissance, discutant comme de vieilles amies et disparaissant pendant "des heures" dans les boutiques. Alban et moi, on fait aussi connaissance. J’apprends qu’il est prof de sport et qu’il fait de la musculation. Je m’en serais douté. Il est sympa, et si on n’aborde pas le ...
«1234...17»