1. S.D.F. malgré lui


    Datte: 11/01/2021, Catégories: fh, alliance, amour, cérébral, Masturbation Oral pénétratio, contes, Auteur: Xéna 75015

    Comme chaque vendredi soir depuis la mort de son époux, il y a deux ans de cela, Marie va rejoindre sa mère à la Bastille, pour dîner avec elle dans un petit restaurant chinois au pied de son domicile. Elles peuvent ainsi bavarder de choses et d’autres et parler de leurs semaines respectives.
    
    Vers 21 h 30, Marie repart vers son appartement situé dans le 15ème, préférant le bus au métro à cette heure avancée. Elle s’installe au fond pour ne pas être dérangée, sort de sa mallette un livre et se plonge dedans sans faire vraiment attention aux personnes qui montent et qui descendent au fur et à mesure des arrêts.
    
    Le livre est captivant, Marie est plongée dans l’histoire de son héroïne avec une telle intensité que, parfois elle sourit ou sent les larmes lui monter aux yeux tant la situation la bouleverse. Chemin faisant, de temps à autre, Marie lève la tête pour regarder où elle en est de son trajet, avant de replonger dans son livre, pour dévorer la suite du drame que vit son héroïne.
    
    Soudain, son regard est attiré par une forme humaine plus ou moins recroquevillée. C’est un homme au visage creusé par la faim. Une barbe lui mange les joues, le menton et les lèvres et ses longs cheveux poivre et sel sont retenus par un élastique en guise de catogan. Marie observe ses mains sales mais longues et fines et ses vêtements usés pas le temps, mais bien coupés.
    
    Un instant, songeuse, elle imagine que cet homme d’une soixantaine d’années environ, devait être très beau au temps de sa gloire et un pincement au cœur la saisit. Un frison la parcourt, ce qui fait durcir la pointe de ses seins, au moment où elle croise son regard fiévreux mais encore vif.
    
    Elle ne peut détacher ses yeux des siens, comme si une force magnétique lui interdisait de replonger dans son livre. Ce visage lui est familier, pourtant elle ne connaît pas cet homme. Serait-ce son imagination débordante qui lui joue des tours, car elle a l’impression de voir le sosie son défunt mari à travers de cet homme, ce qui la pousse à agir.
    
    Elle se doit de faire quelque chose, mais quoi ? Comment aborder cet homme sans le mettre mal à l’aise ? Ne sachant que répondre, elle replonge quelques instants dans son livre d’autant que le passage qu’elle lit est passionnant : son héroïne vient d’être arrêtée par la Gestapo.
    
    Tout en lisant ce passage poignant, Marie réfléchit : comment peut-elle aborder ce S. D. F. sans être désobligeante à son égard ou le blesser dans son orgueil ?
    
    Marie pense avoir trouvé le moyen de lui venir en aide. Tout en continuant à lire, elle plonge sa main dans l’ouverture de son sac, puis celle de son porte-monnaie, attrape un billet sans en connaître la valeur. Elle le plie laborieusement avec deux doigts et le garde en main. Prétextant un petit éternuement, elle plonge sa main dans la poche de sa veste, y dépose le billet et prend un mouchoir en papier à la place.
    
    Se remettant à sa lecture, Marie a beaucoup de mal à se concentrer sur la scène que vit son ...
«1234...11»