1. Un matin très spécial


    Datte: 10/01/2021, Catégories: fh, extracon, Collègues / Travail voyage, voiture, train, toilettes, amour, Voyeur / Exhib / Nudisme intermast, pénétratio, Auteur: Ptit Coeur

    Le Thalys quitte la Gare du Nord comme d’habitude, en se tortillant entre les aiguillages, les méandres de caténaires qui semblent faire un concours de la plus belle toile d’araignée avec les voies ferrées.
    
    Ils sont assis côte à côte. Couple illégitime, collègues dans la vie, et amants en secret. Ils vivent un amour passion, un amour chimique, une relation fusionnelle.
    
    Dès qu’ils se retrouvent, la chaleur les envahit, les frissons se font sentir, l’électricité envahit tout l’espace et une force démesurée pousse leurs corps à s’unir, à s’enlacer, à se pénétrer. Chez lui, chez elle, à l’hôtel, et même dans les trains, les avions, les parcs, les parkings, les voitures… Rien n’arrête leur envie ravageuse de partager toujours et encore plus de plaisir et de jouissance. Lorsque la vie les sépare trop longtemps, ils font l’amour au téléphone. Ils aiment les mots crus dans la bouche de l’autre. Ils aiment fantasmer, s’exciter, se défier.
    
    Mais ce voyage de deux jours à Bruxelles, qui devrait les combler et les faire bouillir d’impatience, se présente sous un jour bien différent. Ils ne se sont pas parlé depuis plusieurs jours. Elle l’a blessé et elle ne sait pas à quel point il est bouleversé. Il souffre tellement qu’il a ditstop, j’ai trop mal et je ne peux pas supporter ça. Je ne peux pas prendre le risque. C’est un jeu trop dangereux et je ne suis pas assez fort pour en accepter les règles impitoyables. Le jeu de l’amour interdit, unique, grandiose, magique… Attention à la chute ! Ça n’est pas pour moi.
    
    Mâchoires serrées, il se blottit contre la fenêtre. Elle est perdue. Elle s’approche, mais il est enfermé dans sa bulle. Doucement, elle lui parle, elle explique, elle s’excuse, elle demande, elle supplie même. Elle a traversé une tempête, et rien n’était plus important à ses yeux que d’en sortir vivante, entière et intacte. Il écoute. Il aime sa voix. Il aime son parfum. Il aime son visage et pourtant il évite de la regarder pour ne pas s’abîmer au fond de ses grands yeux bleus.
    
    Inéluctablement, les murs blindés qu’il a érigés tout autour de lui tombent les uns après les autres. Elle le sait, elle le sent. Il tangue entre sa douleur à vif, et la douceur de ses mains qui se posent sur les siennes. Il s’émiette, il s’effrite un peu plus à chaque kilomètre.
    
    Il aime tout ce qu’elle est. Sa gaieté, sa simplicité, sa beauté. Ses mains chaudes et douces, habiles et qui connaissent chaque parcelle de son corps, même les plus intimes… surtout les plus intimes. Il aime son visage rieur, ses magnifiques cheveux noirs et ondulés, ses immenses yeux bleus aussi profonds que l’océan, sa peau mate et sucrée, ses adorables petits seins en poire, son corps fin et ses fesses rebondies, sa délicieuse petite chatte qu’il devine déjà humide et chaude.
    
    Elle aime sa sincérité, son authenticité. Elle aime son romantisme et sa douceur. Elle aime surtout et par-dessus tout sa sensualité. La délicatesse de ses yeux bleus, le charme de ses cheveux grisonnants, ...
«1234»