1. Karim ou Laila ?


    Datte: 29/09/2020, Catégories: Anal Première fois Transexuels Auteur: nadiatvx

    Je m'appelle Laila et je suis une jolie soumise. En fait, je me prénomme Karim et je suis un garçon doux et timide.
    
    Il y a plusieurs années, bien avant mon mariage avec ma femme Nadia, j'ai découvert mon côté féminin et depuis, je ne sais plus tellement à quel sexe j'appartiens.
    
    Cette découverte, je l'ai faite grâce ou à cause de mon meilleur ami Najib de 7 ans mon aîné, il est tout le contraire de moi : courageux, sûr de lui, et il n'a pas de peine à séduire les femmes.
    
    Un jour donc, il m'a accueilli chez lui. J'avais perdu mon boulot, mon appartement et je m'étais planté à mes examens. Il habitait dans un deux-pièces et nous devions partager le même lit, mais il n'y avait aucune ambiguïté au début.
    
    Reconnaissant de son accueil, j'ai tout de suite entrepris de me rendre utile. Je faisais le ménage, les courses, la lessive, les repas... Cette vie d'homme au foyer me plaisait beaucoup, je dois l'avouer. Je me sentais bien dans ma peau et je reprenais confiance en moi.
    
    Un soir, Najib me fit de nombreux compliments sur la tenue de la maison et la qualité des repas et me proposa de me payer pour mon travail car il n'avait jamais eu de « gouvernante » aussi compétente que moi. Je me récriais, disant que je faisais cela par pure amitié et que je trouvais vexant qu'il me compare à une femme.
    
    Il me dit de ne pas être vexé, qu'il entendait cela comme un compliment.
    
    "Qui sait, ajouta-t-il, peut-être que tu as encore d'autres talents féminins cachés ?".
    
    Sur ce, il me saisit par la taille et me colla un baiser sur la bouche. Surpris, je ne résistais pas, alors il recommença en insistant et en insinuant sa langue entre mes lèvres. J'étais totalement subjugué et je n'ai rien fait pour l'en empêcher.
    
    "C'est bien ce que je pensais, dit mon ami. Viens, je vais faire de toi une femme comblée !".
    
    Je protestais mollement mais je le laissais m'entraîner dans la chambre où il me déshabilla, me caressa, me suça et me fit le sucer et, finalement, me pénétra avec douceur. Là, je sus que j'avais trouvé ma voie !
    
    Le reste de la soirée se passa en chevauchées de plus en plus sauvages et nous nous sommes endormis épuisés et heureux.
    
    Le lendemain, il m'avait baptisé Laila et m’ordonna bien que je me comporte désormais comme une fille. Je ne me sentais pas tout à fait à l'aise avec cela, mais j'étais tombé amoureux de mon ami et c'est ce qu'il voulait, je le voulais aussi.
    
    Il m'a tendu quelques billets avant de partir, disant d'aller m'acheter une tenue plus adéquate pour une fille.
    
    -Le rose devrait bien t'aller, me dit-il en m'embrassant sur la bouche.
    
    Je suis donc allé dans une grande surface pour m'acheter de quoi me vêtir à son goût. Je suis sorti de là, le coeur battant, un short de coton blanc à revers et une tunique rose sans manches, avec un joli liseré de dentelle. J'ai finalement acheté aussi une paire de mules noires à talons de 2-3 centimètres.
    
    De retour à la maison, j'ai épilé les quelques poils que j'avais sur le ...
«123»