1. Soirée Entre Amies Ch. 10


    Datte: 15/09/2020, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: byVerdu

    ... d'être plus attentive à ce que je fais et d'y mettre plus de cœur sinon il serait obligé de faire un rapport à mes maîtres. Effrayé par cette perspective je me remise à l'ouvrage. J'ai enfin sentie sa queue durcir dans ma bouche et son gland prendre toute la place au fin de ma gorge. Je l'entendais glousser. J'étais écœurée du sexe de ce vieil homme lubrique. Sentant qu'il allait jouir je me suis retirée et tandis que je le branlais d'une main je présentais l'autre à son gland, faisant un petit creux pour recueillir son sperme. Je vis l'expression de son visage au moment où il jouit.
    
    -Enduis ta chatte de mon jus et nettoie-moi maintenant! Salope!
    
    -Oui maître. J'ai étalé son sperme épais sur mes lèvres intimes qui palpitaient trahissant ainsi mon excitation malgré le dégout que cet homme m'inspirait.
    
    -lèche ta main chienne.
    
    N'osant pas désobéir à un maître, j'ai léché ma main et mes doigts puis j'ai repris son sexe dans ma bouche pour le débarrasser des gouttes qui avaient coulé dessus au cours de son éjaculation.
    
    Je me souviens qu'il m'a tiré les cheveux pour se libérer et qu'il a fourré sa langue dans ma bouche. Ce vieil homme me dégoûtait et son baiser qui ressemblait plus à un fourrage de langue m'était insupportable. En même temps qu'il violait ma bouche il plaqua une main contre mon pubis et me pénétra de ses doigts tandis que de son autre main il me tordit un sein si fort que je gémis dans sa bouche toujours collée à la mienne. J'avais hâte que ce calvaire s'arrête.
    
    -Tu as été bonne Je tiendrai compte du fait que tu sois une débutante dans le rapport que je ferai à tes maîtres.
    
    Sur ces mots, il me planta là. Il est parti sans se retourner après avoir rajuster son pantalon.
    
    Je me suis pressée pour retrouver mon mari et mes enfants qui m'attendaient tranquillement installés à la terrasse d'un café. Je sentais ma fente couverte par ce sperme étranger. J'avais l'impression que cela se sentait à des mètres à la ronde.
    
    -Tu en as mis du temps ma chérie!
    
    -Excuse-moi mon amour mais j'ai rencontré une collègue de travail et nous avons discuté un peu. Elle est bavarde! il n'y avait pas moyen de l'arrêter.
    
    Ce n'était pas le premier mensonge que je faisais, ce ne serait pas le dernier non plus! 
«12»