1. La nouvelle vie de Christine Ch. 04


    Datte: 15/09/2020, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bytrouchard

    ... Après quelques secondes, je lui posai une autre question en souriant:
    
    - L'as-tu baisé Oncle Henry?
    
    - Non, je n'ai jamais pu. Même si un jour je pouvais presque mais malheureusement sa mère est arrivé à ce moment. Mais je peux te dire qu'elle sait sucer une bite.
    
    Il rigola avant d'ajouter :
    
    - J'ai failli oublier le jour où elle se fit baiser par deux garçons dans l'allée derrière le bowling. C'était juste 6 mois avant qu'elle se marie avec Alain, si je me souviens bien.
    
    Il arrêta de parler et en quatre gorgées il vida sa canette.
    
    Alors que je finissais moi aussi, je demandai :
    
    - Donc tu crois qu'elle peut tromper son mari?
    
    Mon oncle ne réfléchit pas :
    
    - Je serais surpris si elle ne le faisait pas.
    
    - Ok mon oncle, je te remercie. Tes bières étaient excellentes.
    
    Je le quittai pour sortir et monter dans ma voiture.
    
    Une fois dedans, je réfléchis et compris les raisons pour lesquelles Christine s'était conduite de cette façon alors qu'elle était mariée.
    
    Christine était une salope, une salope mariée dont l'appétit sexuel n'avait pas été comblé par son mari. Alors que ces trois dernières années, Alain l'avait complétement délaissé tout en la rabaissant, ses besoins et désirs sexuels refaisaient surface.
    
    Et lorsque qu'elle vit mon membre plein de vigueur, ses besoins sont devenus trop forts et elle n'a pu rés****r aux pulsions sexuelles qu'elle avait avant son mariage.
    
    Maintenant, la seule idée que j'avais dans la tête c'était de libérer la pute qui était à l'intérieur de ma belle-mère. J'allais essayer ce soir après son travail.
    
    Le rendez-vous.
    
    Christine terminait à 17h30. Le parking à camion étant à 6 kilomètres, je savais qu'il lui faudrait presque une demi-heure pour y arriver dans le trafic.
    
    Je partis à 17h45 pour rejoindre ce lieu près de la station-service.
    
    Le parking à camion était long de 300 mètres derrière le garage. Il était en retrait de 25 mètres de la route et complétement isolé par une grosse et épaisse haie d'arbustes.
    
    Quand j'arrivai au parking, seul un camion était présent, à l'autre bout du parking. Il était vide. Je me garai le plus loin possible et j'attendis Christine.
    
    A 18h00, je vis une voiture arriver avec ses phares alors que la lumière du jour commençait à disparaitre lentement.
    
    C'était ma belle-mère. Elle s'arrêta, son capot en face du mien. Elle éteignit les phares puis descendit, fermant sa voiture à clé. Dans le même temps je descendis moi aussi et nous nous retrouvâmes entre nos voitures.
    
    Avec mes nouvelles informations, je savais que ma belle-mère était ou deviendrait une putain pour moi.
    
    - Bonsoir! me dit-elle en regardant tout autour dans le parking.
    
    - Bonsoir!
    
    Ne voulant paraître impoli, je lui répondis. Puis je la tirai vers moi, passai mes bras autour d'elle, et plantant mes lèvres sur les siennes, je lui donnai un long baiser passionné.
    
    Dans le même temps, mes mains descendirent sur ses fesses puis le long de ses cuisses jusqu'à ce que ...
«1234...»