1. Je réalise un de mes fantasmes avec ma cousine Dorothée (7)


    Datte: 31/07/2020, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: Romainro

    Aujourd’hui j’ai eu une journée de merde au boulot, je préviens Dorothée (avec qui je vis depuis maintenant un an) que je vais rentrer tard et qu’elle dine sans moi. Quand j’arrive enfin à la maison, il est 21h30 passé. Je n’ai qu’une seule envie c’est de me doucher et aller directement au lit. Je suis énervé de cette mauvaise journée alors j’espère pouvoir éviter la discussion au maximum.
    
    Quand j’ouvre la porte, je vois la table dressée pour deux personnes avec des bougies au milieu. Ma cousine m’a attendu pour manger, c’est gentil de sa part mais j’aurai préfère qu’elle soit déjà au lit devant la télé prête à s’endormir. Comme elle commence à me connaitre, elle insiste pas trop pour savoir pourquoi je suis dans cet état. J’avale mon repas sans lever les yeux de l’assiette à tel point que je ne pourrai même pas vous dire ce qu’elle porte.
    
    Une fois le diner terminé, je me lève pour aller me doucher mais d’abord je l’embrasse langoureusement pour la remercier de ce bon diner. Je reste un bon moment sous le jet de la douche afin de me détendre au maximum. Je commence enfin à me décontracter. Cela doit bien faire 30 minutes que je me prélasse sous les gouttes d’eau qui masse ma nuque et mon dos quand je me décide enfin à fermer les robinets.
    
    Je prends encore un peu de temps dans la salle de bain à me nettoyer les oreilles et me brosser les dents comme ça je suis sûr que ma maniaque de cousine à tout rangé et m’attend dans le lit. Quand je quitte enfin la pièce toutes les lumières de la maison sont éteintes. Instinctivement je vais vers la chambre à coucher mais elle est éteinte et vide. Je retourne dans le salon mais je vois personne par contre je reconnais la voix de Dorothée qui me demande:
    
    « C’est moi que tu cherches? »
    
    Eclairée uniquement par la lumière de la lune, je la vois assise sur un tabouret de bar qui séparent la salle à manger de la cuisine américaine. Je me rapproche un peu et me rends compte que ma compagne, qui ne supporte même pas de dormir nue, est complètement à poil. Tout un coup j’oublie ma journée de merde et finis par me détendre complètement.
    
    Alors que je m’approche, elle se lève et vient vers moi. Je profite des lumières extérieures qui éclairent différentes parties de son corps plus elle avance. Elle ne porte rien d’autre que des chaussures à talons qui accentuent encore plus sa cambrure et par la même occasion mon excitation.
    
    Quand elle arrive à ma hauteur, elle passe sa main sur mon torse velu et ramasse au passage quelques gouttes qui continuent de perler. Elle ouvre ma serviette et la fait tomber à terre pour que je me retrouve dans la même tenue qu’elle. Puis elle s’agenouille devant, dépose ses lèvres sur mon genou, remonte sur ma cuisse. Ensuite elle embrasse mon gland et ma tige qui commence à grossir. Mais elle ne s’arrête pas là car son visage continue vers mon ventre puis mon téton droit, mon cou et enfin mes lèvres sur lesquelles elle dépose un timide baiser.
    
    Elle me demande:
    
    « Je te ...
«1234...»