1. Toute une éducation, partie 7


    Datte: 20/01/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: July2

    ... fasses au rendez-vous de 10h30…
    
    - Tu me demandes de draguer un de tes client ? C’est ce genre de trucs qui te font bander ?
    
    - C’est à peu près ça. Et entre autre chose oui… maintenant au boulot, le premier rendez vous arrive dans 5 minutes.
    
    Je termine de fermer la blouse. Elle me descend jusqu’à mi-cuisses, cachant ma quasi nudité.
    
    - C’est presque parfait, me dit Xavier en passant devant moi. Maintenant c’est parfaite, ajoute-t-il en ouvrant les 2 boutons du haut, faisant apparaître la naissance de mes seins.
    
    Il m’emmène au bureau de l’accueil et m’explique rapidement les tâches qui vont m’incomber pour la matinée.
    
    - Décrocher le téléphone, vendre les produits… rien de bien compliquer, dis je en riant.
    
    - Sans oublier ton petit défi. Et ça va être dur de pas bander en sachant que tu es presque nue là-dessous…
    
    Il passe sa main sur un de mes seins avant de partir dans la salle de consultations. Il revient quelques minutes plus tard, au moment où le premier client arrive. C’est un homme d’un certain âge, qui amène son cocker pour ses vaccins.
    
    Alors qu’il s’éloigne avec le monsieur, j’interpelle mon amant.
    
    - Tu es sûr pour le rendez vous de 10h30 ?
    
    - Oui, pourquoi ?
    
    - Ben, c’est une femme…
    
    - Oui, je sais, répond-il avec un sourire coquin tout en suivant le client. Sois créative !
    
    Ben ça, pour être créative, va falloir que je le sois. Déjà que je galère à draguer les mecs, qu’est-ce que je vais bien pouvoir dire à une femme ? D’autant que ...
    ... quelle est la probabilité pour qu’elle soit lesbienne, ou au moins bi ?
    
    Au final, il n’y a rien de bien compliqué à faire pour la matinée, sauf quand des gens appellent pour avoir un conseil plus technique. A ce moment là, je leur passe Xavier.
    
    À 10h25, Xavier est encore en consultation quand une femme magnifique arrive à la clinique, précédée de son bouledogue français bringué.
    
    Si c’est à elle que je dois faire de l’effet, c’est mal barré. Non seulement elle est hyper canon au point de me faire sentir minable à côté d’elle, mais en plus elle a l’air d’être tout sauf lesbienne. Je m’apprête à laisser tomber le défi de Xavier quand le téléphone sonne.
    
    - Clinique vétérinaire bonjour.
    
    - A toi de jouer bébé ! Dit Xavier avant de raccrocher.
    
    Bon, ben je n’ai plus le choix. Je ne sais absolument pas comment m’y prendre.
    
    - Bonjour, dit-elle en s’approchant du comptoir.
    
    - Bonjour.
    
    - Je viens pour les vaccins d’Haïko, ajoute-t-elle en me tendant le carnet de santé de son chien.
    
    Je me saisis des documents et elle part s’asseoir en face. Je me tortille sur ma chaise, croise et décroise les jambes. Elle me lance de petits sourires.
    
    Ne sachant pas comment l’aborder, je tente de m’intéresser au chien. Et comme je n’ai que des banalités en tête, je vais la jouer plus allumeuse que dragueuse.
    
    - Je peux ? Je lui demande en tendant la main vers Haïko.
    
    - Oui, bien sûr.
    
    Je me penche alors en avant, dévoilant mon décolleté, pour caresser le chien. Je jette ...