1. Un fantasme devenu enfin réalité


    Datte: 19/01/2018, Catégories: Anal Gay Première fois Auteur: nadiatvx

    ... qu’il était propre. Enfin, il se leva.
    
    - Excellent, redresse-toi ! Agenouille-toi et défais mon pantalon !
    
    Ça allait vraiment commencer et j’étais décidé à faire ce qu’il me dirait. Je défis sa ceinture, le bouton, la braguette puis le pantalon. Son zob pointait devant mon visage, de taille plus que correcte.
    
    - Suce-moi !
    
    J’approchai ma tête assez lentement, partagé entre l’excitation et la peur, mais je finis par prendre son zob dans ma bouche. Ne faisant rien, il fit des mouvements de va et vient dans ma bouche et, naturellement, je me mis à le sucer comme j’avais vu dans les films. Je commençais à m’enhardir quand il s’assit. A genoux entre ses jambes, je me remis à le sucer et je pris du plaisir à lui lécher la hampe jusqu’au gland, en le regardant et en savourant cet instant, les yeux fermés. En même temps, je lui massais les testicules. Je l’entendais gémir. Je me démenais sur sa queue avec de larges mouvements quand il se leva brusquement, me tint la tête et m’éjacula dans la bouche.
    
    Je sentais chaque giclée de sperme me frapper le palais et ça m’excitait encore plus à chaque fois. Moi à ses pieds, j’ai tété la queue pour finir et il faisait rouler son pénis sur mon visage et étalait le liquide séminal restant sur ma peau.
    
    - Pour une première fois, tu as été très bon.
    
    - Merci Maître.
    
    - Tu as pris du plaisir ?
    
    - Oui maître, vous sucer m’a procuré du plaisir, je ne l’imaginais pas.
    
    - Et tu as avalé mon sperme ?
    
    - Oui Maître, le plaisir ...
    ... de vous sucer m’a poussé à tout prendre de vous et à faire tout ce que vous alliez me demander, y compris avaler.
    
    A ce moment-là, je ne réfléchissais plus. Je faisais ce qu’il me demandait et je prenais ce qu’il me donnait, même son sperme. Je prenais du plaisir à me comporter comme la dernière des salopes. J’étais hypnotisé par cet homme, sa queue et le plaisir qu’elle me procurait. Le simple fait de la voir et de la caresser me faisait frissonner. Comme il me l’avait ordonné, je m’abandonnais au plaisir, ne faisant que suivre mes pulsions et j’en voulais plus. Il devait lire dans mes yeux qu’il avait gagné et que je ferais tout ce qu’il voudrait.
    
    Il m’ordonna de me lever, de me mettre à quatre pattes sur le canapé, les genoux sur le canapé et les mains sur le dossier. Il a posé sa main sur le bas de mes reins pour me faire cambrer et me faire écarter les fesses. Je savais ce qu’il allait se passer.
    
    Je le voulais.
    
    - Maintenant, je vais te sodomiser. Pour ta 1ère fois, tu peux choisir du lubrifiant ou sentir la pénétration à fond.
    
    Je lui ai dit de faire comme il préférait. Je n’étais que partiellement conscient. Je voulais qu’il m’encule. Il a approché son gland de mon anus, il a poussé lentement pour le faire rentrer. Je mordais dans le canapé à cause de la douleur, lui continuait à me pénétrer doucement et ce jusqu’à ce que tout soit rentré en moi. Il s’est plaqué contre moi dans mon dos et m’a susurré des mots à la bouche :
    
    - C’est bien, je suis fier de ...