1. Soumise à un Algérien (1)


    Datte: 16/01/2018, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: blois

    ... coin « détente » pour un bon café bien mérité, pour cela je dois traverser l’open space et comme toujours le bonjour de ces Messieurs se suit d’un regard sur mes fesses ou ma poitrine qui déborde et tend mon chemisier. J’ai l’habitude maintenant et contrairement au transport en commun je prends cela avec une certaine fierté.
    
    Je me rends dans la salle de réunion, les différents cadres dont je fais partie sont réunis, notre directeur prend la parole.
    
    — Bonjour à tous, vous avez pu voir dans les médias l’annonce concernant les restrictions commerciales avec la Russie. Nous sommes, nous, directement impactés et nous allons devoir faire des choix budgétaires difficiles.
    
    Nous avons tous compris le message du directeur. Moi, seul revenu du couple, j’espère qu’ils ne vont pas annoncer des licenciements. Le directeur nous a annoncé des entretiens pour chacun avant la fin de la semaine. J’ai envoyé un message à Marc en sortant de la réunion pour lui exposer le problème.
    
    Quand je suis rentrée à la maison il m’attendait, j’étais fatiguée et anxieuse.
    
    — Qu’allons-nous devenir si je perds mon emploi !!????
    
    — Ne t’inquiète pas, vu ta place dans la société ils vont avoir une solution pour toi.
    
    Sur ces mots je partis triste prendre ma douche. Je sortis de la salle de bain en peignoir, dans la chambre Marc m’enlaça par-derrière et m’embrassa dans le cou.
    
    — Un peu de réconfort après cette dure journée que tu as eue.
    
    Il passa ses mains dans le peignoir et me malaxa ...
    ... mes gros seins, je sentis l’excitation grandir en moi, une de ses mains descendit entre mes cuisses traversa ma courte toison châtain pour m’introduire un doigt entre mes lèvres en faisant des allers-retours, mon peignoir tomba au sol et il se déshabilla. En m’allongeant sur le lit j’ai vu son pénis d’environ 15 centimètres tendu et décalotté.
    
    Il s’allongea à côté de moi passant sa main sur mon corps, son pénis posé sur ma cuisse, pelotant mes seins en faisant le tour de mes tétons avec un doigt sur l’aréole ovale, j’ai pris son pénis en main pour le masturber. Sa main est descendue entre mes cuisses et il a inséré un doigt dans mon vagin humide, puis deux, sortant et entrant à sa guise. Il s’est allongé sur moi et a présenté son gland tendu à l’entrée de mon intimité, il m’a pénétrée jusqu’à ce que ses testicules touchent mes fesses. Je mouillai de plus en plus, cela a duré pendant 15 min, après une accélération ultime Marc s’est figé en moi et a éjaculé.
    
    Certes nos rapports sont basiques mais cela nous convient, il n’a jamais osé me demander une fellation, encore moins la sodomie, je crois que je refuserai.
    
    Je me suis endormi dans ses bras. Tourmentée par le travail, je n’ai pas passé une bonne nuit.
    
    Le lendemain au bureau je fus convoquée suite à l’annonce du directeur. Assise dans le bureau de mon supérieur j’attendais le verdict.
    
    — Bonjour Madame Leroux.
    
    — Bonjour Monsieur.
    
    — C’est en cette période difficile que je vous reçois, en effet nous allons ...
«1234...11»