1. COLLECTION BELLE-MÈRE. Je vais te niquer ! (1/1)


    Datte: 18/09/2023, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: CHRIS71

    Depuis que je lis vos histoires sur notre site HDS, je constate que les belles-mères sont légion dans vos, ou nos histoires.
    
    20 pages sur le site entre belles-mères et belles-sœurs depuis 2003.
    
    C’est normal, pointez votre mère, vous sortez des clous de la charte HDS.
    
    Pointez votre belle-mère et vous êtes un sérial niqueur.
    
    Je décide donc de leur consacrer une série.
    
    La mienne aujourd’hui fait partie des belles comme certaines sont moches.
    
    Belle mais chiante, j’ai dix-neuf ans et elle en a vingt-deux.
    
    • Connard.
    
    • Salope.
    
    • Résidu de capote.
    
    • Si je suis un résidu de capote, tu te fais baiser par celui qui a créé ce beau jeune homme que je suis, pute.
    
    • La pute, c’était ta mère, d’ailleurs c’est certainement pour cela qu’elle vous a laissé en plan.
    
    • Évite d’insulter ma mère, tu vas voir, je vais finir par te niquer.
    
    • Je vais le dire à ton père quand il reviendra.
    
    • Nia nia, je vais le dire à ton papa !
    
    On dirait une gamine de moins de dix ans à qui je viens de voler son morceau de chocolat.
    
    Casse-toi, mais souvient toi, lorsque je le déciderais, je vais te niquer.
    
    Voilà comment les choses se passent entre Virginia et moi.
    
    Ça va faire un an que papa l’a épousé.
    
    C’est vrai que maman est partie avec un beau chauffeur de bus remplaçant dans la compagnie de bus de notre communauté de communes, il y a cinq ans.
    
    J’étais trop jeune pour comprendre les disputes continues qui éclataient entre eux lorsque j’étais ...
    ... couché.
    
    Pourtant si j’entendais leurs disputes, j’entendais aussi les moments où ils baisaient.
    
    Il faut dire que maman manquait de discrétion lors de leurs ébats.
    
    Je les ai toujours entendu baiser comme des bêtes sans jamais les voir.
    
    C’est mon ouverture à la sexualité qui a fait que j’ai compris bien des choses avant qu’elle prenne la tangente.
    
    Mais de là à la traiter de pute, il y a un monde et Virginia, dépasse les bornes.
    
    Alors, la levrette, l’éjaculation faciale, à seize ans, ce sont dans les films pornos sur Internet que j’ai compris bien des mots qu’elle hurlait lors de ses débordements.
    
    « Encule-moi, » font partie de ces mots lorsque j’ai vu une femme se faire prendre par le petit trou.
    
    Tout ce qu’il y a de sur, c’est qu’il semble que papa lui faisait subir les derniers outrages, elle en voulait plus au point de se barrer avec un autre.
    
    Quand papa m’a présenté Virginia, d’entrée elle était trop belle et trop jeune pour pouvoir remplacer ma mère même si cette dernière était loin d’être un puits de vertu.
    
    Secrètement, au début, secrètement j’espérais qu’après ses turpitudes avec son bel italien, elle nous reviendrait en pleurs.
    
    Hélas, le mariage de papa m’enlevait tout espoir.
    
    J’ai un souci, malgré mon jeune âge, je fais toujours ce que je dis.
    
    J’ai dit que je la niquerais et je vais la niquer, c’est le seul moyen de la discréditer aux yeux de papa et de nouveau avoir un espoir de voir le retour de ma mère.
    
    Il faut dire que papa a un ...
«1234»