1. Chroniques d'Xhamster - Marie (5)


    Datte: 14/01/2018, Catégories: Hardcore, Lesbienne Masturbation Auteur: MunSu

    Partie #5
    
    -"Tu es prêt ?"
    
    -"Oui."
    
    -"Alors, on y va !"
    
    La scène ? 23h15. Mon entrée d'appart. Totalement nu. Sarah aussi. A genou, devant moi. Quelques secondes auparavant : mon sexe au fond de sa gorge. Maintenant : sexe tendu, raide comme un piquet. Elle se relève tout en continuant à me masturber de la main. Elle me lance un clin d’œil complice. Son sourire ne ment pas. Elle s'amuse. Et la partie ne fait que commencer. J'agrippe la poignée de ma porte d'entrée. Elle est maintenant grande ouverte. Le couloir est dans l'obscurité la plus totale. Sarah s'élance et s'accroche à mes épaules. Ses jambes s'enroulent autour de ma taille. Ma queue frotte contre son sexe. Ses bras se resserrent autour de mon cou. Je prend son cul à pleines mains et le relève avec fermeté. Ma bite s'enfonce alors avec une insolente facilité dans sa chatte inondée d'excitation. Un râle de plaisir. Puis mes mains se dirigent vers ses hanches. Fermes. Puissantes. Elle appuie sur l'interrupteur de mon entrée. Fondu au noir. On ne voit plus rien. Je recule. Mes pieds sur la moquette du couloir. Je recule encore. Contact. Mes fesses sont stoppées par la porte de le voisine d'en face. On y est. On passe la seconde maintenant. Je me retourne et maintenant c'est Sarah qui est contre la porte de ma NMILF (Neighbor Mother I'd Like to Fuck). Un grand coup de rein et BAM ! Son p'tit cul se cogne contre la paroi avec force. Un deuxième. BAAM ! Plus bruyant celui là. Mon excitation est à son comble. ...
    ... Notre plan va t'il marcher ? Ce serait trop beau. Trop gros.
    
    BAM ! BAM ! BAM ! La porte tremble. On n'y voit rien. Mais les sensations sont décuplées. BAM ! Mes mouvement se font de plus en plus intenses. Si on continue comme ça, la porte va finir par sortir de ses gonds (... okay, j'exagère peut être un peu...) Puis un trait de lumière apparaît sous la porte.... BAM ! Une clé s'enfonce dans la serrure... BAM ! Un nouveau grand coup entre les cuisses de Sarah... la sensation de basculer. La lumière qui s'engouffre dans le couloir. La porte se dérobe derrière nous. Sarah pousse un cri de stupeur et tant bien que mal j'essaye de pivoter de façon à ce que je n'atterrisse pas de tout mon poids sur elle. BOUM ! Nous voilà sur le sol. Sur le seuil de ma voisine. Sarah fait un roulé-boulé et se recroqueville dans un coin. Son visage est rouge pivoine. Moi, je suis lamentablement allongé, ma bite au garde à vous... Au dessus de ma tête : Karine, ma voisine, en pyjama (celui en pilou gris de la dernière fois), les yeux écarquillés, la bouche entre ouverte, ses cheveux roux en bataille. Par réflexe, mes deux mains se ruent sur mon entrejambe pour tenter de cacher mon intimité, mais ce n'est pas suffisant pour tout dissimuler (... et cette fois, je n'exagère pas !) Tout à coup, Sarah éclate de rire et du même coup, brise le silence, très gênant, qui commençait à s'éterniser.
    
    - "C'est un petit peu gênant." Poursuit-elle, en s'adressant à Karine. "On est vraiment désolé. On s'est un peu ...
«1234»