1. Jouissances familiales tumultueuses (11)


    Datte: 13/01/2018, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Phantome

    Le mariage est dans trois jours. Planifié et organisé par la mère de Zeïa qui investit tout son temps avec sa sœur Annie dans cette phase préparatoire. Toutes deux se donnent néanmoins du plaisir à continuer la formation de Zeïa bien qu’elle semble prête à accepter la monstrueuse bite de son futur mari. Effa s’est aussi aperçue que sa fille écourte le temps qu’elle passe chez sa grand-mère et elle a entendu Drunna lui demander si elle allait voir Zach le fils de la voisine, un ami d’enfance de Zeïa.
    
    L’avant-veille du mariage, Effa veut en avoir le cœur net car il ne faudrait pas que quelque chose vienne se mettre en travers de ses plans pour garder Bob dans sa famille et surtout, continuer de profiter de sa magnifique queue en tant que belle-mère attentive aux besoins de son gendre.
    
    Sa fille s’est encore rendue chez la voisine et ¼ d’heure après, elle se décide d’aller voir ce qui se passe. Plutôt que de frapper à la porte, elle fait comme Drunna précédemment. Discrètement, elle s’approche des portes-fenêtres qui donnent sur le jardin.
    
    Bon sang ! Ce qu’elle voit à travers la baie vitrée la laisse bouche bée. Drunna, la cousine de Bob, est au beau milieu d’une orgie à laquelle sa propre fille participe.
    
    Dans une chambre, Drunna est couchée sur le dos et sa fille Zeïa est couchée sur elle en position 69. Elle dévore la chatte de la cousine de Bob, qui les cuisses écartées par Moja, la voisine de sa mère, la sodomise allégrement avec un énorme gode ! Mais le pire ...
    ... c’est que sa fille se fait baiser par Zacharie le fils de Moja, son ami d’enfance !
    
    Ce beau jeune mâle à bien grandi et vu de loin, la queue qui pistonne la chatte de sa fille semble avoir une belle taille.
    
    Mon Dieu ! Cette salope de Drunna a entrainé sa fille dans ses folies sexuelles !
    
    Sans voix et malgré sa chatte en feu et déjà liquéfiée, elle préfère rentrer chez elle pour réfléchir et prendre les décisions qui s’imposent. L’organisation du mariage ne doit pas en pâtir. Il faut absolument qu’elle mette les choses au clair avec cette nympho de Drunna et surtout avec Moja et son fils !
    
    Confiant à sa sœur les préparatifs du mariage, le lendemain, avant que Zeïa ne retourne voir Zacharie, son ami d’enfance et son amant d’aujourd’hui, et sa mère incestueuse, elle va rendre une visite de ‘courtoisie ’à Moja. Elle est reçue cordialement et après les banalités d’usage, Effa dit tout de go :
    
    — Ma chère Moja…je suis au courant des relations que ma fille a avec votre fils…et en votre présence en plus !
    
    — Ma très chère Effa… moi je sais ce que vous faites avec votre sœur et le fiancé de votre fille …et en présence de votre mère…et de parfois de votre fille !
    
    — Aaaahhh…donc, nous devrions nous comprendre.
    
    — Sans aucun doute ! Qu’est-ce qui vous tracasse ?
    
    — Vous savez que ma fille va se marier dans deux jours…
    
    — Bien sûr…et alors ?
    
    — Il ne faut pas que votre fils remette en cause ce mariage !
    
    — Bien évidemment, ma chère. Mon fils n’a fait que de ...
«1234...»