1. Mon voisin est un gros porc et j'aime ça. (2)


    Datte: 13/01/2018, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: yannlakeu

    — Tu mouilles là ?
    
    — Putain JP ! J’suis au boulot.
    
    C’était un SMS de Jean-Pierre. Il était à peine midi.
    
    — Moi aussi... Et je bande comme un âne en pensant à ton p’tit cul, ta p’tite chatte...
    
    Suivait un snapchat non équivoque.
    
    — Alors tu mouilles ?
    
    — Non, pourquoi je mouillerais ?
    
    — En pensant à ma belle queue que tu as bouffée hier soir, à mon bout tout blanc que tu as sucé ce matin... À tout.
    
    — Ben non je mouille pas !
    
    — Et en pensant à ce soir ?
    
    — J’ai pas l’occasion de penser là ! Je bosse.
    
    — Moi aussi je bosse... Et ça m’empêche pas te penser à toi ma petite chérie, tu vois comme ma quéquette est bien droite ?
    
    Re snapchat.
    
    — T’es dingue, si quelqu’un te voit !
    
    — Mais quelqu’un me voit !
    
    — Qui ?
    
    — Mon chef d’équipe, Baobab, celui que j’t’amène ce soir. Il est d’accord... Tu penses !
    
    — Baobab ?
    
    — Un surnom... Tu comprendras ce soir !
    
    — Bon OK, à ce soir !
    
    — Tu m’envoies un snap de ta chatte ?
    
    — J’fais comment ? J’suis au boulot je te dis !
    
    — Baobab il veut voir ta petite moule... Il aime bien les vulves des petites filles comme toi !
    
    — J’suis plus une petite fille.
    
    — Ben si ! T’es toute petite à côté du baobab... Et t’es plus jeune que nous.
    
    — OK, OK, à plus
    
    — Snap de ta chatte stp !
    
    — J’peux pas !
    
    — Va aux chiottes et photographie -toi.
    
    — OK !
    
    J’allais donc aux toilettes et fit ce qu’il me demandait.
    
    — Mets un doigt !
    
    — J’obtempérais.
    
    — Tes p’tits seins, ton ...
    ... cul !
    
    Aussitôt dit, aussitôt fait !
    
    — Tu mouilles là ?
    
    — Non !
    
    — Ça t’excite pas ?
    
    — Non... Kévin m’a relancée. Il veut qu’on discute !
    
    — Il veut se remettre avec toi ?
    
    — Non... Il veut s’expliquer et pouvoir rester à la maison une semaine le temps de se retourner.
    
    — Tu vas faire quoi ?
    
    — J’sais pas !
    
    — Dis-lui de venir !
    
    — Quoi ? T’es sérieux ?
    
    — Ben il aime la bite, j’crois qu’il appréciera de voir la mienne... Et Baobab aime bien enculer un mec à l’occasion.
    
    — N’importe quoi !
    
    — Ça te dirait pas de le voir faire cocu son pote... Après t’avoir fait cocue ?
    
    — Tu déconnes !Je r’tourne bosser JP. Biz. A ce soir.
    
    — Biz sur mes roustons ?
    
    — Où tu veux !
    
    — Cool.
    
    N’importe ! Ce que JP m’avait dit me trottait dans la tête. Voir Kévin tromper son mec avec Baobab...
    
    Je laissai passer le déjeuner et, à la fin de la pause, j’envoyai à JP.
    
    — Au fait, il est comment ton Baobab ?
    
    La réponse me parvint par un snap. Sur l’image, il y avait un énorme gland tout foncé, mais qui, au lieu de sortir de la braguette, émergeait plus haut, par le bas de la chemise entrouverte. Une belle pièce assurément.
    
    Ma décision fut prise.
    
    J’envoyai un texto à Kévin.
    
    — OK, tu peux venir pendant une semaine mais tu dors sur le canapé. Tu te barres après. Tu es hébergé mais ni nourri ni blanchi. Tu te démerdes. Je vis ma vie comme je l’entends. J’ai deux potes qui viennent ce soir, tu nous déranges pas.
    
    Il ne discuta même pas.
    
    JP et Baobab devaient ...
«1234»