1. Une épouse exemplaire - Partie 7


    Datte: 19/05/2023, Catégories: fh, candaul, inconnu, Collègues / Travail vacances, plage, boitenuit, regrets, Auteur: Lamiche31

    Résumé :
    
    _______________________________________
    
    Il n’était pas question de retourner en vacances au même endroit que l’été précédent. Les trois enfants de nos amis étaient maintenant chez une sœur de Daniel, mais nous avions proposé de les emmener en vacances avec les deux nôtres. Lors d’une réunion avec les cinq enfants, ils ont opté pour une colonie d’adolescents à condition d’être tous ensemble. Jean-François me proposa de partir tous les deux pendant ces deux semaines dans un club à l’autre bout du monde.
    
    Nous étions dans des cases, la nôtre était face une plage de sable fin et une mer bleu turquoise à 28 °. Le premier soir, après le repas, on est parti boire un cocktail dans la boîte du club. J’étais sans arrêt sur la piste, un prof de danses tahitiennes m’a entraînée dans des rythmes endiablés, Jean-François m’a laissé faire, j’ai fini la nuit avec lui. Il fallait que j’efface Daniel de ma tête et de mon corps, je pensais que cet athlète tahitien serait un bon moyen.
    
    Je me suis lâchée complètement, aussitôt arrivée dans sa chambre, je me suis agenouillée devant lui pour le sucer, c’était mon premier amant à la peau dorée et, avec l’accent si particulier de ces îles, il était bien doté par la nature. Je me suis jetée sur son sexe comme un alcoolique en manque sur un litre de vin. Peu après, je l’ai attrapé pour l’attirer en moi. Il m’a baisée jusqu’au petit matin, j’ai accepté toutes les positions qu’il m’a fait prendre, j’ai joui d’une manière étrange, je ...
    ... souffrais en pensant à Daniel et je jouissais par les coups intenses de ce puissant amant. Je suis rentrée dans notre case pour me doucher, serrer Jean-François dans mes bras et partir avec lui prendre notre petit-déjeuner, j’avais le sexe en feu.
    
    Pendant ces deux semaines, j’ai été prise d’une frénésie sexuelle, j’ai retrouvé mon premier amant les deux soirs suivants, j’arrivais à oublier Daniel par moment, je prenais toutes les initiatives, j’ai voulu reproduire toutes les positions que j’avais faites avec Daniel. Je lui ai donné mes fesses, j’ai été impudique comme avec un vieil amant. On a baisé dehors, debout contre un cocotier, avec ses coups de reins, j’avais peur qu’une noix de coco se décroche sur nous ; ensuite chaque nuit j’en ai pris un nouveau, soit parmi le personnel, soit parmi les vacanciers. J’ai connu un nombre important de nationalités différentes, qu’ils soient mariés ou pas m’importait peu, c’était ma thérapie pour effacer Daniel et Caroline de ma mémoire. Ma réputation de salope m’importait peu, nous étions aux antipodes de chez nous.
    
    Mes amants mariés rentraient dans leur case, vidés et prêts à devoir s’expliquer avec leur tendre épouse, un matin, l’une d’elles m’a interpellée au petit-déjeuner devant tout le club, les rires des voisins l’ont stoppé dans sa furie. À cette époque, ces clubs étaient réputés pour leur liberté sexuelle et je n’étais pas la seule à coucher tous les soirs. À part avec mon premier amant de trois nuits, avec les autres, je ...
«1234»