1. COLLECTION CANDAULISME. Une petite envie présente. (1/1)


    Datte: 27/04/2023, Catégories: Première fois Auteur: CHRIS71

    ... qu’elle est lourde.
    
    • Christian, repose-moi, je vais aller me laver, j’ai la chatte qui coule de mon excitation et du sperme de celui qui m’a prise comme une bête.
    
    • Non, surtout pas, je veux que mon sexe baigne dans le résultat de ton initiative qui ouvre des horizons pour notre couple.
    
    • Alors vas-y, je suis une truie, qui veut se faire saillir.
    
    Le temps de nous dire ça, je l’ai reposé, c’est en levrette que je la positionne avant de la mettre comme la chienne que je viens de découvrir.
    
    Vingt ans que je la cherche et c’est le soir de ses quarante ans que je la trouve.
    
    • Tu aimes ma pine et si je te la mettais dans le cul, j’ai envie de te sodomiser !
    
    • Chéri, je t’ouvre les portes à la luxure en m’étant donné à cet inconnu, mais peux-tu attendre encore un peu pour la sodomie.
    
    Ah ! Ah ! Ah !
    
    Dans les phares sur le capot de la voiture, j’entendais ses cris de plaisir, là l’orgasme qui la traverse, je le sens au bout de ma queue.
    
    Il est impossible qu’une femme puisse simuler quand son corps se tord de plaisir et que je sens ma queue être inondée par des petits jets de cyprine qu’elle expulse.
    
    Dans la nuit nous avons refait l’amour deux fois, elle sur le côté levant sa jambe et moi par-derrière.
    
    Au petit matin, c’est dans un classique missionnaire, où ses jambes entourent ma taille que je la baise.
    
    Une dernière fois, je l’aurais bien prise dans notre baignoire, mais j’en aurais été bien incapable.
    
    Je me suis lavé, seul, pendant qu’elle ...
    ... dormait encore.
    
    Habillé je suis sortie chercher le pain et des croissants qu’elle avait bien mérités.
    
    Je me suis arrêté me souvenant que sa petite culotte était restée sur place sur les lieux de sa transformation.
    
    Elle brillait par son absence.
    
    Le reste du dimanche nous avons récupéré des folies de notre nuit.
    
    Aucun mot sur ce qui était arrivé sur le petit terrain vague où bientôt sera construit un immeuble de quatre étages.
    
    Dans l’après-midi, Katy est de retour de chez les parents de son copain que je sais être amant.
    
    • Papa, maman, Claude et Julia m’ont demandé de vous remettre ce petit paquet !
    
    • Un cadeau de la part des parents de ton ami, ça c’est gentil.
    
    • Mon fiancé, maman, regarde Ludo, m’a emmené au restaurant hier au soir et au dessert s’est agenouillé.
    
    Il m’a offert le diamant de sa grand-mère, je le porte parce que je l’ai accepté.
    
    Nous allons nous marier l’été prochain.
    
    Salomé tombe en larmes en étreignant sa fille.
    
    Je suis à deux doigts d’en faire autant.
    
    • Je vais me doucher, nous avons eu une fin de nuit agitée, Ludo et moi.
    
    Si, les jeunes ont eu une nuit agitée que dire de la nôtre.
    
    Salomé ouvre le paquet, à l’intérieur, surprise, la petite culotte rose laissée sur le champ d’honneur avec une lettre.
    
    « Mes amis, Julia et moi vous écrivons quand nos enfants nous ont dit ce matin qu’ils avaient décidé de se marier.
    
    Nous sommes donc des parents libres après l’éducation que nous leur avons donnée.
    
    En avance ...