1. Le stagiaire


    Datte: 22/04/2023, Catégories: fh, fplusag, inconnu, Collègues / Travail grossexe, grosseins, poilu(e)s, ascenseur, Voyeur / Exhib / Nudisme noculotte, préservati, pénétratio, Humour Auteur: Antilope

    Ce jour-là, j’avais une présentation devant la direction. Comme j’en ai marre qu’on ne me voit pas dans cette boîte, je m’étais faite belle.
    
    Un chemisier décolleté : avec moi, le décolleté c’est facile ! j’ai beaucoup de volume. Le problème est de tout remonter, car avec les années ma poitrine s’est un peu cassé la figure. Un bon soutif en balconnet… et hop, le tour est joué ! Le tout est de ne pas se baisser, sinon ça fait comme quand on lit l’heure avec un verre à la main : ça se renverse et ça se répand partout !
    
    Une mini-jupe, celle de mon tailleur. Bon, il sent un peu la naphtaline, je ne l’ai pas utilisée depuis mon entretien d’embauche ! Depuis, mes fesses ont un peu grossi, et l’arrière de la jupe est devenu un peu court. Pareil, le truc est de ne jamais se baisser… ni de s’accroupir d’ailleurs, sauf en croisant les jambes, etc., etc. bref tout le tralala que les mamans apprennent à leurs filles, et que leurs filles oublient dès qu’elles ont trois verres dans le nez.
    
    Ensuite, il ne faut pas voir l’élastique de la culotte, et moi, là, j’ai un problème parce que mes fesses sont très molles alors les élastiques creusent. Il faut dire qu’à 43 ans, n’ayant jamais mis les pieds dans une salle de sport… forcément, j’ai plus de cellulite que de muscle. La solution est simple : le string ! Sauf que je n’en mets jamais, alors le seul que j’avais datait de mes études… beaucoup trop petit ! Bon, tant pis, j’étais en retard, alors je l’ai mis quand même. Par contre ...
    ... heureusement que je n’ai pas de rencard, parce que j’ai plus de poils de foufoune en dehors du string que dedans
    
    Juste avant ma présentation, mon chef m’a présenté un charmant garçon qui s’est avéré être le nouveau stagiaire auquel nous allions pouvoir refiler toutes les sales besognes pendant les trois prochains mois.
    
    Déjà en retard, je l’ai salué rapidement… peut-être un peu trop rapidement… en levant à peine le nez, puis j’ai foncé vers la salle de réunion.
    
    Donc me voilà à ma présentation où je sentais bien que les regards n’allaient pas vers mes yeux… mais au moins, j’avais toute l’attention de mon auditoire !
    
    Le tableau sur lequel était projetée la présentation était au-dessus d’une estrade de 40 bons centimètres, et le PC qui faisait office de projeteur était en bas, donc, à chaque diapositive, je devais descendre de l’estrade, et remonter. À chaque fois que je descendais, à l’atterrissage, mes seins sortaient du soutif et je devais les remettre dans les bonnets avant de cliquer sur la diapositive suivante, et à chaque fois que je remontais, ma jupe remontait aussi et je devais la redescendre en étant en hauteur, devant tout le monde. Un cauchemar, si l’on ajoute en plus les talons hauts, particulièrement casse-gueule.
    
    Bien sûr, avec toute cette gymnastique, ma culotte m’est complètement rentrée dans la chatte, et au bout de dix minutes, j’avais une ficelle derrière, mais devant aussi, bref… difficile de se concentrer !
    
    À part ça, ça s’est plutôt bien passé. ...
«1234...»