1. Mon fantasme ... (1)


    Datte: 18/03/2023, Catégories: Erotique, Auteur: Candauliste

    ... s’intéresse à moi, qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui ? As-tu une copine ? Qui sont tes copains ? Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? etc. Je réponds chaque fois longuement... quelqu’un s’intéresse à moi...
    
    J’ai peur qu’il me quitte dès le repas fini... non... il me verse un autre verre de vin... sur l’étiquette de la bouteille, il est écrit « Chambertin », c’est bon le « Chambertin »... Il me prend la main
    
    — Lève-toi.
    
    Il a fait pivoter sa chaise, je suis debout face à lui.
    
    — Tu es très beau, tu sais.
    
    Non, je ne le sais pas, personne ne me l’a encore dit.
    
    — Pas autant que vous.
    
    Il m’attire près de lui, met sa main sur ma nuque, et m’attire vers lui, j’écarquille les yeux, sa bouche se rapproche de la mienne, je résiste, non, non je ne veux pas... Ses lèvres touchent les miennes, il me tient fermement. Je sens sa langue qui parcourt mes lèvres... je résiste, elle se glisse entre mes lèvres et vient buter contre mes dents fermées, non, non, je ne veux pas... Un bref moment de relâchement, mes mâchoires se sont entre-ouvertes, sa langue en a profité pour pénétrer dans ma bouche à la recherche de ma langue... Je renonce à lui mordre sa langue, je ne suis pas de taille à lutter... Je le laisse faire... Rapidement, je me mets à aimer cette sensation nouvelle... Le bout de ma langue va explorer pour retrouver la sienne, elle est partie bien que nos lèvres soient toujours jointes. Ma langue franchit la frontière, elle se faufile à travers ses dents, je ...
    ... pénètre dans la cavité et OUF... je la retrouve, je ne veux pas que ce premier baiser s’arrête...
    
    Il déboutonne les boutons de ma chemise, je fais un geste pour l’en empêcher. Doucement, il enlève ma main.
    
    — Laisse-moi faire.
    
    J’abandonne, je suis bien, il fait glisser ma chemise par-dessus mes épaules sans l’enlever complètement, une de ses mains me caresse la poitrine, l’autre le dos... je le laisse faire, nous ne parlons plus, je veux que le temps s’arrête... Sa main dans mon dos se met à me griffer, son autre main me pince les tétons, je ferme les yeux, encore, encore, encore... Tout en me caressant la poitrine, son autre main dégrafe ma ceinture, déboutonne ma braguette. Ma culotte tombe à mes pieds... Mon sexe est grand et dur comme jamais il ne l’a été, il le prend dans sa main et doucement commence à me masturber... Ma chemise glisse à terre... pour la première fois, je suis nu devant quelqu’un...
    
    Il est toujours assis, il prend le coussin de ma chaise, le pose à mes pieds, sa main appuie sur mon épaule, je comprends qu’il attend de moi que je me mette à genoux devant lui.
    
    — Déboutonne ma braguette.
    
    J’obéis... Instantanément, je comprends qu’aujourd’hui, demain, toujours, j’obéirai...
    
    Son sexe jaillit de son slip, il est long et dur comme du bois...
    
    — Ouvre la bouche.
    
    Obéis. J’obéis dès que ma bouche est ouverte, son sexe vient la remplir, il entre jusqu’à ma glotte...
    
    — Suce mon Chéri, comme chez les Grecs, je suis ton éraste...
    
    Sa bite ...
«1234...»