1. Madame la D.R.H. (1)


    Datte: 21/01/2023, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Mike900

    Voilà. Ca y est. Je suis devant elle. Je suis assis, dans son bureau, face à elle. Elle est confortablement assise dans son fauteuil noir derrière son bureau de verre qui la révèle complètement. Elle me fixe. Je n’ose pas regarder, mais je sais qu’elle porte une jupe noire semi-brillante saillante, des bottes hautes en cuir noires et à talons aiguille, et des collants noirs ; je le sais, car je l’ai croisée dans la journée. Elle croise, décroise, et recroise patiemment ses longues jambes, j’entends crisser ses collants. Sur le côté de son bureau de verre est posée sa paire de gants de cuir noir.
    
    Elle c’est la D. R. H., la Directrice des Ressources Humaines. Je suis une ressource humaine. Je suis salarié dans la même entreprise qui l’emploie. J’y suis ingénieur technico-commercial depuis 11 ans. Elle est arrivée il y a 1 an. J’ai 40 ans. Elle a une dizaine d’années de moins que moi.
    
    Elle m’a convoqué dans son bureau ce vendredi 17h00. J’ai reçu la convocation mardi. Depuis mardi, je suis stressé évidemment. Elle le sait. Ses deux secrétaires sont venues me remettre ma convocation en mains propres. Tout est orchestré pour que je sois vulnérable. Moi, ingénieur, convoqué par deux secrétaires, deux belles jeunes femmes qui portent soit des escarpins à talons aiguille soit des bottes à talons hauts. J’ai l’impression que c’est uniquement quand la D. R. H. porte des cuissardes que les secrétaires portent des bottes, comme si leurs jambes devaient toujours être moins ...
    ... couvertes que celles de la D. R. H. ...
    
    Le motif de ma convocation est harcèlement. Incroyable. Accusation infamante. Bien sûr, c’est faux. Et les intentions de la D. R. H. se dessinent depuis quelques mois, elle a réussi à faire partir trois cadres qui étaient présents depuis plus de 10 ans, elle les a remplacés par trois femmes de son âge, recrutées par elle-même et qui lui paraissent dévouées. Je peux dire qu’aujourd’hui, c’est mon tour d’être remplacé, peut-être a-t-elle déjà trouvé ma remplaçante ...
    
    — Renaud, savez-vous pourquoi je vous ai convoqué ?
    
    — Oui Eva.
    
    — Pourquoi Renaud ?
    
    — Parce que je suis accusé de harcèlement. Mais je ne sais pas sur qui. Et c’est faux. Eva.
    
    — Le harcèlement est une faute grave Renaud. Personnellement, je déteste ça, j’ai déjà eu à traiter trois cas de harcèlement d’hommes sur des femmes, et ça m’est très difficile de contenir ma colère à chaque fois. Mais restons sur votre cas Renaud. En fait, mes secrétaires m’ont confié vous avoir surpris plusieurs fois en train de forcer l’une de nos salariées à accepter vos avances ...
    
    Les secrétaires ! Les garces ! Les menteuses !
    
    — C’est absolument faux Eva !
    
    — Vu les circonstances, vous allez m’appeler Madame la Directrice, Renaud.
    
    — Je n’ai harcelé personne !
    
    — Confirmez-moi que vous avez bien compris ce que je vous ai demandé Renaud.
    
    — C’est faux ! Vos secrétaires mentent ! C’est impossible ! Qui est cette salariée soi-disant harcelée ?
    
    — Confirmez-moi que vous avez ...
«1234»