1. Jeudi


    Datte: 08/01/2023, Catégories: f, fplusag, fagée, alliance, grosseins, poilu(e)s, fsoumise, hdomine, noculotte, Masturbation fgode, fdanus, jouet, vengeance, Auteur: Lostinearth

    Précédemment :
    
    Après avoir connu l’orgasme pour la première fois à soixante-quinze ans, Chantal devient une fervente mordue de la jouissance. Soumise à son beau-fils, Xavier, elle continue à se révolter, mais sa soif de jouissance la ramène à de meilleures disposition.
    
    (voir : «Dimanche », «Lundi » et «Mardi et mercredi »
    
    Jeudi
    
    Je suis réveillé par de très douces caresses qui me couvrent tout le corps. Il est six heures du matin et Chantal s’active à me caresser toutes les parties de mon corps de bas en haut.
    
    — Qu’est-ce qui se passe avec toi ? Ça ne pouvait pas attendre que nous soyons réveillés tous les deux ?
    — Je ne sais pas qu’est-ce qui se passe en moi. J’ai une envie de jouir et de vous faire jouir par la même occasion. Depuis que nous sommes rentrés, mon corps me démange. Je me suis caressée, mais je n’ai pas joui parce que je n’en avais pas la permission. Est-ce que vous me permettez de jouir et de vous faire jouir par la même occasion ?
    — Ne t’occupe pas de moi, je suis majeur et vacciné et sais très bien me débrouiller tout seul. Mais si tu veux jouir, vas-y, tu as la permission jusqu’à midi. Après quoi, l’interdiction reprend.
    
    Elle m’embrasse en me remerciant, ses deux mains s’activent sur son corps. J’ai un plaisir énorme à la voir se dévergonder aussi rapidement et à se sentir libérée. De mon côté, j’ai une envie folle qui me tourne l’esprit de posséder son corps presque vierge, mais je décide de ne réaliser ce désir que bien plus tard. Je ...
    ... peux bien me satisfaire d’un plaisir intellectuel uniquement.
    
    Je commence par lui sentir et lécher les aisselles et je suis surpris que cela sente bon, bien que sa dernière douche remonte à de plus de quinze heures. Elle est très étonnée de ma conduite et me demande si je ne suis pas dégoûté par l’odeur et le goût de ses aisselles. Je lui confirme que pas du tout. Bien au contraire, cela m’excite très fort. Je descends jusqu’à son sexe, léchant les poils, mordillant son clitoris et la pénétrant avec ma langue. Elle soupire, halète et quand son orgasme arrive, elle hurle carrément et se mord les lèvres pour atténuer le volume de ses cris et hurlements. Je suis convaincu que c’est le résultat combiné de toutes les expériences de la journée et du repas aphrodisiaque.
    
    — Chéri, tu me lèches partout sauf mon derrière, peux-tu m’expliquer pourquoi ?
    — C’est très simple, ton trou de cul est très poilu et c’est le seul endroit qui ne peut être nettoyé d’une manière efficace. C’est pour cela que demain, tu vas te faire épiler totalement ton trou de cul. Muriel s’en chargera.
    — D’habitude, c’est Valérie qui s’en charge.
    — OK, sans problèmes, mais Muriel, va se charger de tes poils. Maintenant, rentre chez toi dormir et laisse-moi me reposer. N’oublie pas de mettre la crème calmante pour ne pas avoir mal. Tu dois aujourd’hui reprendre ton sport habituel et tu mettras le plug et les boules. Et SURTOUT, tu ne jouis pas sans mon accord, midi passé. Envoie-moi Michèle quand elle ...
«1234...10»