1. En ascenseur


    Datte: 08/01/2023, Catégories: fh, ascenseur, intermast, Oral pénétratio, rencontre, Auteur: Teledin

    Cela faisait six mois que je travaillais à Hong-Kong. J’occupais un bureau dans une des plus grandes tours de la ville et une vue imprenable sur la baie. Malgré un métier très agréable, je m’ennuyais beaucoup dans cette ville où je ne connaissais personne. Je m’occupais entre heures supplémentaires, salle de sport et visite touristique.
    
    C’est pour cela que j’étais ravi d’apprendre que ma vieille amie Charlotte allait venir à Hong-Kong pour quelques jours. Ça faisait bien deux ans qu’on ne s’était pas vus, mais on correspondait souvent via internet. Je lui avais donc spontanément proposé de dormir chez moi durant son séjour. Sa visite allait briser la monotonie de ma petite vie. Nous nous sommes rapidement organisés, et nous prîmes rendez-vous à mon bureau après sa première journée pour rentrer ensemble.
    
    C’est vers 19 h que l’accueil me signala son arrivée, je fermai rapidement mes dossiers et mon ordinateur pour la rejoindre. En sortant de l’ascenseur, je fus frappé par la différence entre la fille que j’avais en mémoire (un peu hippie, mal coiffée et mal fagotée) et cette femme. Dans un tailleur gris très classique, elle m’attendait, élégante et sévère. Mais, quand elle me vit, son visage s’éclaira d’un grand sourire qui lui dévora la moitié du visage et je retrouvai aussitôt ma vieille amie !
    
    Nous avons rapidement abandonné l’immeuble pour aller dîner. Durant le trajet, j’eus vite l’impression de ne l’avoir quittée qu’hier, tant la conversation se faisait ...
    ... toute seule. Pendant qu’elle me donnait des nouvelles de nos connaissances communes, je la détaillais. J’espérais que ses goûts alimentaires n’avaient pas autant changé que son physique, sinon j’allais droit dans le mur avec mon menu végétarien ! Bien plus sévère que dans mes souvenirs, sa tenue rehaussait agréablement ses formes et lui conférait un charme indéniable tout en restant très professionnelle.
    
    Ses cheveux autrefois longs et auburn étaient maintenant brun foncé et en carré plongeant. Cette nouvelle coiffure ainsi que son léger maquillage mettaient en valeur sa superbe bouche qu’elle avait soulignée d’un rouge à lèvres écarlate. Ce rouge écarlate renvoyait à la singularité de ses chaussures, des stilettos à couleur identique et aux talons vertigineux. Avec elles, ses jambes n’en finissaient plus et elle était même un peu plus grande que moi. Cette excentricité me révélait qu’au fond elle n’avait pas tellement changé.
    
    Elle fut d’ailleurs ravie et touchée par mon choix de restaurant ! Le dîner passa en coup de vent entre bons souvenirs, anecdotes personnelles, petits plats étonnamment savoureux et cocktails alcoolisés, trop alcoolisés. J’appris au détour de la conversation qu’elle était célibataire et je retombai rapidement dans d’anciens fantasmes. Elle ne tarda d’ailleurs pas durant le dessert de m’offrir de quoi enrichir ma fantasmagorie pour les années à venir.
    
    Elle avait commencé à manger sa glace aux haricots rouges d’une façon extrêmement sensuelle et ...
«1234»