1. La Coloc' (34)


    Datte: 29/11/2022, Catégories: Gay Auteur: Poiluhds

    La nuit est assez courte. Je retrouve Marc au petit-déjeuner, en caleçon noir et t-shirt blanc. Il me tourne le dos pendant qu’il se prépare un café. Je m’approche et ne résiste pas à la tentation de glisser ma main sous l’élastique de son caleçon de la marque Addicted pour plonger mes doigts dans la fourrure douce et chaude de sa raie virile. Je l’embrasse dans le cou pendant qu’il s’appuie sur le plan de travail et se laisse faire. Mon index trouve son anus et le caresse doucement. J’aime la douceur de la peau et la fragilité de son trou de mec. J’ai tellement envie d’y plonger ma queue.
    
    — Grrrrr…..tu veux un café ?
    
    — ….Mmmm….oui je veux bien….tu aimes ?
    
    — …..J’adore
    
    — T’es sûr que t’es encore hétéro ?
    
    — De moins en moins je crois
    
    Ma main s’enhardit et j’entre maintenant presque l’intégralité de mon doigt dans sa chatte velue. Je me colle à lui, il tourne la tête et nous nous embrassons passionnément.
    
    — T’as envie ?
    
    — De ?
    
    — ….Tu sais très bien….de faire l’amour comme ça….je veux dire….que je te prenne ?
    
    — Je sais pas….en tout cas c’est avec toi que j’aimerais essayer. L’autre jour quand tu m’as caressé….comme là….c’était bizarre pour moi….mais j’ai adoré.
    
    — Ton petit cul me rend fou…
    
    — Le tien aussi…
    
    Je quitte ses lèvres pour m’agenouiller derrière lui. Je baisse son caleçon et le fais tomber sur ses chevilles. Je libère son pied droit pour bien lui écarter les jambes. Il se laisse faire. Je prends ses fesses musclées et poilues ...
    ... entre mes mains et les écartent pour admirer sa raie sombre et l’anus rose qui semble palpiter de désir. Je plonge ma langue dans ce paradis dont les tentations sont trop violentes pour essayer d’y résister.
    
    Je lèche son orifice de mec avec délice. La pointe de ma langue pénètre son trou de quelques millimètres qui me font basculer dans un plaisir indicible.
    
    On sonne à la porte.
    
    — C’est Nicolas ?
    
    — Non je pense pas…. Il ne doit rentrer qu’à a fin de la semaine. Je vais voir
    
    Je me relève et quitte l’anus de Marc à regret pendant qu’il remonte son caleçon le long de ses cuisses qui me font chavirer.
    
    J’ouvre la porte et me trouve face à deux mecs dans la quarantaine, un petit brun au look italien et un autre plutôt blond mais très sexy avec des yeux bleus et une barbe de trois jours.
    
    — Bonjour….. Inspecteur Jeremy Billon et Enzo Romazi.
    
    — Bonjour
    
    — Nous voudrions parler à Marc Breillet.
    
    — Oui, il est là…entrez. Je vais le prévenir.
    
    Je fais entrer les deux policiers dans le salon et vais retrouver Marc dans la cuisine.
    
    — Ce sont des flics…ils veulent te parler.
    
    — Euhhhh….j’arrive…je vais mettre un jean
    
    — Ok
    
    Je rejoins les deux policiers. Celui au look italien, brun, barbe sombre est vraiment bandant. Il croise mon regard et j’ai l’impression d’y lire une sacrée quantité de sous-entendus. Je me sens presque obligé de donner des explications qui sonnent à mes oreilles comme des justifications.
    
    — Nous sommes en colocation ici
    
    — Ah ...
«1234»