1. Un jeune étudiant invite un homme mur chez lui (1)


    Datte: 23/11/2022, Catégories: Gay Auteur: Clemyoung

    ... de mon petit cul d’ado en chaleur, ce qu’il fit. Je me mis à quatre pattes comme une petite salope pour qu’il me caresse l’anus, mais surtout qu’il me le lèche... qu’est-ce que j’aimai çà. J’en gémissais comme une chienne, j’avais envie qu’il me défonce !!! Mais pour le moment, il me lécha et me doigta. Il cracha sur mon anus pour bien le lubrifié. Il mit un doigt, le rentra puis le sortit. Je gémissai tellement, j’étais à 4 pattes, bien cambré, il me lécha tellement bien, je n’eus jamais ressenti autant de plaisir.
    
    Puis voilà le moment fatidique que j’attendais !! La pénétration ! Après m’avoir bien doigté et léché, j’allai sucer un peu son beau sexe qui m’appelait. Puis je me remis à quatre pattes, lui une main sur ma hanche, l’autre main sur mon anus, il approcha son gland qui était maintenant collé à mon anus. Je frémissais déjà avant même qu’il le rentra... et voilà qu’il commença à rentrer. Je gémis de douleur, mais aussi de plaisir, je ne me contrôlai plus. J’étais complètement à ça merci. Au début, ce fut compliqué: il alternait entre essayer d’enfoncer son gland et me mettre un doigt. Quand il me mettait son doigt, il le trempait bien de toute sa salive, ...
    ... j’étais mouillé comme pas possible.
    
    Après deux, trois minutes pour élargir mon anus, c’était bon. Son bon gros sexe rentra bien. Il fallait dire que j’en mouillais presque. Me voilà à quatre pattes en train de me faire prendre par un homme de deux fois mon âge qui me défonçait mon anus pour la première fois et sans capote... Après quelques minutes et beaucoup de gémissements, sûrement beaucoup trop forts de ma part (désolé les voisins), il jouit en moi comme le vide couilles que j’étais devenu...
    
    Après cette partie de baise, mes jambes tremblèrent et je fus totalement amorphe. J’avais dû jouir grâce à ma prostate, car mon sexe n’était plus du tout dur, mais le sien par contre si. Il me demanda si je voulais le nettoyer pour qu’il se rhabilla et je dis oui. Je léchai le reste de sperme qu’il y avait sur son sexe, puis je lui roulai une pelle. Je me levai, j’allai me laver le sperme qui coulait de mon anus et lui se lava le sexe. Il se rhabilla, moi je ne remis qu’un pull. Je lui offris une bière, on a un peu discuté puis il partit comme si de rien n’était.
    
    Voilà, je n’étais plus puceau de l’anus, je venais de me prendre une bite de 2 fois mon âge et j’avais aimé. 
«12»