1. L'hôtel parisien


    Datte: 23/11/2022, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: St4b

    Suite à notre première expérience "candauliste" (histoires sous le pseudo st4b25, compte perdu) qui s'est déroulée sous forme de plan à trois, nous sommes rentrés de vacances plein de souvenirs coquins en tête, ce qui n'a pas manqué d'alimenter mes fantasmes pour les mois suivants.
    
    La routine revenue, notre activité sexuelle était faible et nous n'avons pas reparlé de notre expérience récente.
    
    Pendant ce temps, je réfléchissais à élaborer une nouvelle rencontre car la première m'avait beaucoup plu, et c'est peu de le dire.
    
    Je voulais éviter une rencontre dans notre secteur, de peur que cela se sache. Nous n'avons pas de travail nous amenant à nous déplacer, sauf pour ma part mais c'est très rare.
    
    Un séminaire se profilait cependant pour le mois de janvier sur Paris et je proposais alors à Léa de m'accompagner pour profiter de la ville, ce qu'elle accepta. Il s'agissait d'un vendredi donc nous avons décidé de rester le week-end et de ne rentrer que le dimanche soir.
    
    J'avais réservé un hôtel non loin de Bastille, sachant que ce quartier est très fréquenté et que l'on pourrait sortir facilement.
    
    Je dois à cette occasion vous avouer un de mes vices, j'adore écouter les gens baiser à l'hôtel et celui que j'avais réservé présentait des commentaires faisant état d'un manque d'insonorisation, malgré un standing largement correct par ailleurs.
    
    Le premier soir, nous avons mangé dans un fast food avant de rejoindre l'hôtel car nous sommes arrivés tardivement sur ...
    ... Paris.
    
    Nous nous sommes couchés directement en rentrant, il était alors 22h30. Ma copine s'est endormie rapidement comme d'habitude, pour ma part je lisais mes mails et surfais sur internet avec mon portable lorsque j'ai commencé à entendre des bruits étouffés provenant de la chambre voisine. Les bruits réguliers de la literie qui s'y sont bientôt rajoutés ne faisaient pas de doute sur ce qui se passait de l'autre côté du mur, nos voisins de chambre avaient entamé une partie de jambes en l'air. Très excité, en temps "normal" (c'est à dire en déplacement seul), je me serais branlé en collant l'oreille au mur voire en allant coller l'oreille à leur porte, mais j'ai décidé de saisir l'opportunité de la présence de Léa. Elle dormait en culotte échancrée en dentelle noire avec un T-shirt ample, le dos tourné contre moi. J'adore cette lingerie qui pénètre dans les fesses juste comme il faut.
    
    Je commençai à lui caresser les fesses d'une main puis j'alternai avec ses seins d'abord par-dessus puis sous le T-shirt. Elle dormait toujours mais ses tétons ont rapidement durci sous mes doigts. Par derrière, je caressais avec deux doigts la fente de ses fesses par-dessus le tissu, du haut de la raie jusqu'à sa chatte. Elle se réveilla doucement et parut surprise, davantage par les bruits de la chambre d'à côté que par mes caresses. Elle me demanda bientôt "ça t'excite de les écouter c'est ça ?". Sans réponse, je lui pris la main et je lui mis sur ma bite qui était dure depuis le début ...
«1234...»