1. Les Chevaliers du Zodiaque : les vices du Sanctuaire (9)


    Datte: 22/11/2022, Catégories: Hétéro Auteur: Nkari

    Chapitre 9 : Suis-moi chez le Grand Pope
    
    — Mais pourquoi on vient là pour s’entraîner ? Pourquoi pas aux arènes comme tout le monde ?
    
    — Bah quoi, un champ perdu au milieu de nulle part, c’est tout aussi bien. Au moins, nous avons de l’espace et nous ne serons pas dérangés.
    
    Et au moins, les agents du Grand Pope, que j’essaye d’éviter depuis la crise d’Athéna, peineront à me retrouver.
    
    Je suis allé chercher Friedrich aux arènes. Ça fait plus d’une semaine que je suis censé être son instructeur et je l’avais complètement oublié. Je l’avais quitté en lui donnant l’ordre de faire quelques tours de piste à la course, histoire de s’échauffer. Quand je suis revenu, il était encore en train de faire ses tours, mais en rampant d’épuisement.
    
    — Il fallait t’arrêter, l’ai-je presque grondé, surpris qu’il soit encore là.
    
    — Mais, Maître, vous ne m’avez pas dit quand je pouvais m’arrêter, alors j’ai continué tant que je ne recevais pas d’ordre contraire.
    
    Ça faisait apparemment deux jours qu’il rampait sur la piste, n’ayant plus la force de tenir sur ses jambes. Il m’a assuré tout de même avoir trouvé de quoi manger et boire durant son périple et effectué des micro-siestes. Je dois avouer que je suis très impressionné par sa volonté… par sa stupidité, aussi. Quoi qu’il en soit, pris d’un sentiment bizarre que je n’ai pas réussi à définir tout de suite – je crois qu’il s’agissait en fait de culpabilité – j’ai décidé de lui payer un bon repas et de lui accorder une journée ...
    ... de repos tandis que moi j’évitais par tous les moyens les agents du Pope qui cherchaient à me remettre une convocation.
    
    Car oui, je ne suis pas pressé de me prendre le courroux du vieux puant sur le coin du nez. Il doit me tenir pour responsable des derniers évènements. En effet, Athéna a annoncé qu’elle allait lancer toute une série de mesures afin de compléter sa loi de moralisation de la vie chevaleresque, à commencer par faire contrôler par des civils indépendants les différentes déclarations de patrimoine des chevaliers et, qu’en cas de fraude, il y aurait des sanctions. Bizarrement, à cette annonce tous mes collègues sont revenus sur leur déclaration afin de la compléter.
    
    Dans la Gazette, l’article mentionnait quelques réactions : « Oh, je n’avais pas compris qu’il fallait déclarer toute sa fortune… » disait Emmanuello. « Vous allez rire, mais j’avais complètement oublié que je possédais aussi un yacht et une petite île dans les Caraïbes. » déclarait Harvey. Bref, certaines fortunes se sont vues tripler, voire quintupler. Tout cela a dû mettre le Grand Pope en rogne, d’autant plus que ce ne sont que les prémices de ce que nous réserve Athéna. Pourquoi diable ai-je laissé traîner ce putain de journal sur mon bureau ?
    
    Nous voilà donc ici, à treize kilomètres du Sanctuaire pour l’entraînement de mon élève et, surtout, pour me planquer du Grand Pope.
    
    — Bon alors, on commence par quoi aujourd’hui ? demande Friedrich. Il y a quoi de prévu ?
    
    — Ah, parce que tu ...
«1234»