1. Elisa (4)


    Datte: 22/11/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: zooph34

    Révélation
    
    Quand nos bouches se séparent, elle me regarde.
    
    — Je n’oublierais jamais ton visage quand tu as joui.
    
    — Pourquoi ?
    
    — Tu avais l’air si heureuse de ce qui t’arrivait, je t’ai souvent vue jouir, mais jamais tu n’as eu cette expression de bonheur absolu.
    
    — Tu regrettes d’avoir été avec moi ?
    
    — Pas du tout mon amour, pas du tout, simplement, je me demande comment tu as pu être si heureuse.
    
    — Pour le savoir, tu n’as qu’à faire l’amour avec un homme.
    
    — Tu dis ça pour te moquer de moi ?
    
    — Pas du tout ma chérie, simplement, c’est la seule manière de le savoir.
    
    — Oui, mais toi, tu l’as fait avec quelqu’un qui t’aime, même si ce n’est que de l’amour fraternel, c’est quelqu’un qui tient énormément à toi.
    
    — Oui, tu dois en trouver un.
    
    — On verra.
    
    Nous sommes toujours enlacées, Phillipe se redresse, je me tourne vers lui.
    
    — Ça va mon Philou ?
    
    — Très bien.
    
    — Tu as été heureux ?
    
    — Oui, très heureux, je ne savais pas que ça se passerait comme ça, mais j’ai adoré te voir jouir grâce à moi, c’est pour ça que j’ai joui.
    
    — Heureusement, je n’aurais pas accepté que tu restes sur ta faim.
    
    — Rassure-toi chérie, je n’ai plus faim.
    
    Il se penche sur moi pour m’embrasser, il embrasse Virginie et s’en va, nous restons seules enlacées et heureuses.
    
    — Il est très beau.
    
    — Tu regardes les hommes maintenant ?
    
    — Je les ai toujours regardés, simplement, voir un bel homme ne m’émeut pas comme voir une belle femme.
    
    — Oui, mais tu ...
    ... l’as trouvé beau.
    
    — Je dois dire que Phillipe me trouble un peu, je le trouve très gentil avec moi, bien qu’il sache que je suis lesbienne, il est prévenant, attentionné, d’une humeur égale, jamais un mot plus haut que l’autre, c’est un homme que j’apprécie beaucoup, et je peux te dire que c’est très rare.
    
    En moi-même, je me dis que tout n’est peut-être pas perdu pour mon Philou chéri. J’avoue que j’adorerais avoir Virginie comme belle-sœur, elle se partagerait entre nous deux, car il n’est plus question que ce qui s’est passé aujourd’hui se reproduise, ça restera un souvenir toute ma vie, un merveilleux souvenir. Je sens Virginie très calme dans mes bras, en fait, elle s’est endormie, je réussis à éteindre la lumière sans la réveiller et me laisse aller dans les bras de Morphée.
    
    Le lendemain, je me réveille sous les baisers de Virginie, je ne sens qu’une légère gêne dans mon sexe, ça va déjà beaucoup mieux. Quand elle voit que je suis réveillée, elle se glisse entre mes jambes pour me faire la traditionnelle minette du matin. Je jouis très vite, elle s’allonge et je lui rends la politesse. Nous nous levons, et après une rapide douche, nous descendons déjeuner. D’un commun accord, nous avons décidé que Virginie prendrait tous ses repas chez nous quand elle est là, ça évite d’utiliser la plaque de sa cuisine qui n’inspire pas trop confiance à papa. Elle a juste mis en route le petit réfrigérateur pour avoir des boissons fraîches.
    
    Nous décidons d’aller nous balader ...
«1234...9»