1. Une escorte à Moscou


    Datte: 20/11/2022, Catégories: fh, 2couples, Collègues / Travail voyage, contrainte, Voyeur / Exhib / Nudisme Masturbation préservati, pénétratio, extraconj, Auteur: Jacquou

    Comme chaque matin, Corinne Dutournon enfourcha sa bicyclette, faisant remonter sa robe légère de quelques centimètres et découvrant ainsi ses jambes bronzées par de récentes vacances en Corse. Le temps du travail était revenu et une journée comme beaucoup d’autres s’annonçait. Plus que quelques jours et son bronzage serait gommé par ses heures de bureau. Assistante de direction depuis vingt ans, elle avait changé d’entreprise depuis peu par suite d’un licenciement économique et elle avait un peu de mal à se faire à l’ambiance particulière de sa nouvelle boîte, spécialisée dans l’import-export. Le patron, Monsieur Richard, avait des méthodes un peu particulières auxquelles il avait bien fallu s’adapter. Mais le physique agréable de Corinne Dutournon l’avait bien aidée. Son image était celle d’une femme au physique et à la mise conformes à son époque. Elle ne faisait pas ses 42 ans avec sa taille fine, ses longues jambes et sa chevelure blonde épaisse qui lui tombait sur ses épaules graciles. Monsieur Richard l’avait eue tout de suite à la bonne et lui avait fait confiance pour des tâches un peu difficiles. Mais elle rentrait souvent épuisée le soir, ce qui n’arrangeait pas sa vie privée.
    
    Celle-ci avait en effet été bouleversée six mois plus tôt par l’accident de circulation de Christian Dutournon. Victime d’une sévère fracture de la jambe, il avait dû s’arrêter de travailler pour suivre une rééducation dans une maison spécialisée. La vie du couple et celle de leur fille, ...
    ... âgée de 14 ans, étaient rythmées par les douleurs et les soins de Christian, meurtri autant moralement que physiquement. Les implications étaient multiples, en particulier sur la vie sexuelle de Corinne. La libido de Christian s’étant effondrée, son épouse en était réduite à des séances de masturbation, parfois avec la complicité de Christian, mais le plus souvent en solitaire avec l’aide d’un gode acheté sur Internet. C’était d’autant plus préjudiciable à Corinne qu’elle restait en pleine santé et qu’elle avait toujours aimé le sexe, et même beaucoup… Mais elle avait résisté, par amour pour son mari, à tous les travaux d’approche de certains cadres attirés par cette belle blonde pulpeuse. Non sans regret… parfois plus pour des raisons organiques que sentimentales.
    
    La journée de Corinne Dutournon allait pourtant prendre un tour inattendu. Monsieur Richard la convoqua dans son bureau peu après son arrivée.
    
    — Madame Dutournon, comment va votre mari ? interrogea-t-il d’emblée.
    
    Un peu surprise, Corinne détailla l’état de santé de son époux, évoquant sa longue rééducation, mais affichant un certain optimisme.
    
    — Bien… bien… donc, vous êtes disponible en ce moment ?
    — Oui, bien sûr, mais pourquoi ?
    — J’ai besoin de vous pour une mission particulière. Vous le savez, nous sommes en pourparlers avancés avec des clients de Moscou. Nous allons être reçus bientôt par le PDG, Monsieur Ivanov, et nous devons créer autour de lui un environnement favorable. Je répugne à employer ...
«1234...8»