1. La dispute (5)


    Datte: 19/11/2022, Catégories: Transexuels Auteur: Faunus

    Allongé sur le dos, Alexandre se contentait d’apprécier le moment. En quelques jours, sa perception des choses avait beaucoup changé. À présent, c’était comme si tout ce que Sandra lui avait dit avait pénétré son subconscient. Ce qui au départ, l’avait choqué, contrarié, surpris, était maintenant accepté. La veille, de se voir dans un miroir entièrement vêtu en femme l’avait fait frissonner. Sandra l’avait incité à se mouvoir dans le dressing en observant son reflet dans les glaces. À sa grande surprise, cela l’avait émoustillé. De percevoir maintenant qu’il n’était pas le mâle qu’il pensait être ne le choquait pas non plus. « Pourquoi veut-elle me donner un prénom ? D’ici un jour ou deux, ma femme sera de retour. »
    
    — Qu’es-tu en train de dire ma chérie ?
    
    — Hein, heu..., non rien, désolé de t’avoir réveillée,
    
    — Menteuse, tu viens de parler de Danielle. Avec la neige qui est encore tombée pendant que nous dormions cela nous laisse un répit. Je vais profiter du temps qui nous est accordé pour te perfectionner.
    
    — Sandra, ma belle, que veux-tu encore ? Je suis complètement épilé, je t’ai tout donné, je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus.
    
    La jeune femme ne lui fit pas de réponse, elle se contenta de placer ses lèvres sur le sexe tout lisse qu’elle caressait depuis quelques minutes. La caresse le fit taire, il sentit qu’elle venait de tout prendre en bouche. Dans un même temps, une autre caresse débutait, des doigts venaient de s’introduire dans sa ...
    ... rosette. Le plaisir montait et de temps à autre il émettait de petits gémissements. Son corps répondait aux sollicitations, son bassin bougeait, ondulant sous les vagues de sensations ressenties. Alexandre se sentait totalement possédé, d’un côté la bouche le dévorait et de l’autre la main était entrée.
    
    — Aah ! Je vais jouir !
    
    Il venait de se rendre compte qu’il aimait être possédé de la sorte. Il se sentait totalement rempli. Les mouvements de succion et les caresses internes conjugués déclenchèrent un puissant orgasme. La succion s’amplifia, Sandra ne laissa rien perdre de ce qu’elle appelait le nectar d’amour. Dès qu’il se détendit, elle vint l’embrasser pour partager un peu du sperme qu’elle venait de boire.
    
    — Hum, ma chérie, j’adore ton sperme, il a bon goût.
    
    — C’est pour ça que tu t’es empressée de venir m’embrasser. Je pense que je vais finir par l’aimer moi aussi. J’ai senti que tu m’as complètement avalé. Même mes...
    
    — Oui, même tes couillettes, elles ne sont pas bien grosses. Tout est petit et mignon, elles ne pendent pas, j’adore ça. En plus, ton petit trou est bien souple. Ta rosette me fait penser à un sexe féminin, tellement il est facile d’y entrer. Et en même temps si tonique, on se sent bien enserré, un régal. Allez, à ton tour j’ai envie d’une bonne fellation, viens au-dessus de moi.
    
    — N’exagère pas, ce n’est pas une chatte tout de même.
    
    — Chut ! Mange-moi !
    
    Visiblement, l’heure n’était pas aux discussions, il se plaça dans la position ...
«1234»