1. Cours d'anatomie devant un amphi bondé de somités mondiales. (1)


    Datte: 19/11/2022, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: mlkjhg39

    Professeur NIMBUS.Suite de : La sexologue.
    
    Prélude : Dans ce texte, vous ne trouverez pas de scène de sexe, mais des chiffres, beaucoup de chiffres.
    
    Des réponses à certaines questions que se posent les hommes (ou les femmes)...
    
    Chers collègues, bonjour et bienvenue !
    
    Merci à vous tous d’être présents si nombreux... et nombreuses, à cette conférence.
    
    Le sujet : L’homme et sa propre vision de lui en tant que « Mâle reproducteur ».
    
    En tant que professionnels, vous êtes déjà bien informés sur le sujet, mais la diffusion en différé de cette conférence sur le Net m’amènera à revenir plus profondément sur le sujet.
    
    Je me présente ; je suis le professeur Henri MERTOT, je suis originaire d’un petit village du Jura appelé VERGES, près de MESNOIS. (Villages véridiques). Je ne sais pas si c’est cela qui a contribué à ma spécification médicale. (Rires du public).
    
    Je reprendrai dans cette conférence plusieurs sujets, le premier que se pose à un moment ou un autre chaque homme - Suis-je dans la moyenne ?
    
    Le second sera la différence qui peut être énorme entre un homme et un autre pour arriver à l’orgasme et aussi pouvoir contenter plusieurs fois sa partenaire.
    
    Mais je commencerai déjà par les préliminaires. Trop d’hommes croient que le sexe est une compétition sportive et que le seul but est « la pénétration ». Ils font une grave erreur...
    
    Si on revient aux athlètes, ils s’échauffent en préambule avant l’effort de la compétition.
    
    Dans l’intimité sexuelle, ...
    ... il ne faut pas non plus négliger les préambules. Contrairement aux idées reçues, une préparation physique et mentale s’impose, car il faut savoir que le désir ne concerne pas uniquement le corps. Pour les femmes, les préliminaires comptent encore plus que pour les hommes. La légende est tenace, mais les hommes sont loin eux aussi d’être « toujours prêts ».
    
    Les préliminaires permettent de se couper de l’extérieur pour se mettre dans une bulle propice à l’acte. Il faut laisser les contrariétés du quotidien à l’extérieur au bénéfice de cet instant d’intimité.
    
    Il est difficile de concevoir donner et recevoir du plaisir sans une bonne lubrification de la femme et une érection correcte de l’homme. Il faut aussi tenir compte de l’âge des participants et de l’instant T.
    
    À partir de trente ans et surtout vers la quarantaine, un pourcentage de 30% d’hommes commencent à avoir des problèmes d’érection, sinon deviennent impuissants. Ce pourcentage augmentant régulièrement avec les années. Il est plus difficile à arriver en pleine érection, la quantité de sperme est en nette diminution et la verge peut perdre jusqu’à deux centimètres de longueur.
    
    Se donner du temps avant l’acte par lui-même est essentiel pour ne pas bloquer la montée des émotions et des sensations. Ni trop, ni trop peu pour ne pas endormir son ou sa partenaire, trouver le timing idéal. Chacun doit trouver sa formule miracle, ne pas se cantonner aux zones érogènes, mais essayer de trouver chez son-sa partenaire ...
«1234...»