1. Un amour de vampire (10)


    Datte: 28/10/2022, Catégories: Lesbienne Auteur: CdM38

    Emilie grogne, gémit, se plaint de la torture du réveil, mais se lève tout de même, filant à la douche pendant que je lui prépare un solide petit-déjeuner.
    
    — Oh merci ! s’exclame-t-elle en arrivant dans la cuisine. Par contre... Tu n’aurais pas vu mon string ?
    
    Je le sors de la poche de mon peignoir en souriant tout en humant son odeur.
    
    — Tu parles de ça ? Confisqué !
    
    — Mélissa ! se plaint-elle en rigolant. Tu l’auras voulu, je prends un des tiens !
    
    Vint le moment des au revoir. Je la prends dans mes bras tout en l’embrassant profondément.
    
    — Ça va être long jusqu’à vendredi...
    
    — Oui, souffle Emilie. On s’écrit ?
    
    — Bien sûr. Allez, file avant que je ne te séquestre ici !
    
    Un dernier baiser et la voilà partie. Tout me paraît soudainement bien vide d’un coup. Je déambule chez moi comme une âme en peine, sans but, en proie à la morosité. Ce week-end avec Emilie a été tellement intense ! J’ai fait découvrir à cette adorable jeune fille les joies de l’amour, celle-ci a découvert mon secret et l’a accepté sans problèmes, allant même jusqu’à m’offrir son sang. Je m’assieds dans un fauteuil et serre mon chat contre moi, celui-ci se mettant à ronronner puissamment, ce qui m’apaise un peu. D’autant que mes chiens, sentant ma tristesse, me collent et me lèchent les mains.
    
    — Merci mes amours, murmuré-je en caressant mes animaux qui contribuent fortement à ne pas rentrer en dépression. Allons, on se ressaisit, me morigéné-je. Que sont cinq jours dans une vie de ...
    ... plus de deux siècles ? Emilie va revenir !
    
    Tentant de passer à autre chose, je profite de mon réveil matinal pour faire une grosse session de ménage avant de partir faire une longue promenade à cheval qui m’occupe une grande partie de la journée. Le soir venu, je suis assise devant la télé, regardant un de ces téléfilms débiles de Noël, mièvres à souhait, lorsque mon portable vibre.
    
    Point de vue d’Emilie.
    
    C’est la mort dans l’âme que je claque la portière de ma voiture et prends la route de la fac. Quel week-end ! Assurément l’un des plus beaux et des plus intenses de ma courte vie. Je ne parviens même pas à mettre les mots sur ce que je ressens...
    
    Melissa m’a fait découvrir le plaisir et m’a fait me sentir aimée, moi qui ai une fâcheuse tendance à me renfermer sur moi-même face au monde extérieur. Quelle femme tout de même... et une vampire... Je la revois, léchant mon sang virginal, je repense à cette étrangement plaisante douleur lorsqu’elle m’a mordue pour me boire quand je me suis offerte à elle. Je me remémore la douceur de ses lèvres, ses yeux verts pétillant de plaisir après la jouissance, le grain de sa peau sous mes doigts...
    
    Bon Dieu, je m’excite toute seule, concentre-toi sur la route ma grande, ce n’est pas le moment d’avoir un accident !
    
    En à peine trois jours, cette femme a bouleversé toute mon existence. Sous son apparence de femme sûre d’elle, j’ai perçu sa fragilité et lorsque je repense aux drames de son existence, mon cœur se serre. Ses ...
«1234»