1. Angèle - Chapitre 04


    Datte: 18/10/2022, Catégories: Première fois Auteur: byMisterBeet

    20h00
    
    J'ai passé un sweat et remis un pantalon de survêtement pour aller chez Angèle... ce sera plus simple à enlever. Je gare ma voiture 2 rues plus loin et le cœur battant comme pour un premier rendez-vous, je marche d'un pas rapide jusqu'à la maison qu'elle et ses parents habitent tout au fond d'une longue impasse sinueuse aux limites de la ville... je n'en vois pas la fin, plus je marche plus j'ai l'impression de m'enfoncer dans la campagne profonde. Les rares maisons que je croise sont entourées de vastes parcelles boisées... cette route n'a même jamais été goudronnée mais c'est l'endroit idéal pour se sentir chez-soi, sans voisinage direct, loin de la pollution et du bruit... au détour d'un énième virage, j'aperçois enfin les grands murs blancs se dévoiler et je souris en accélérant la cadence sur les derniers mètres... bien à l'abri des regards extérieurs, la maison se dresse au milieu d'un jardin d'arbres fruitiers cerné de haies et de vignes sauvages... je pousse doucement le lourd portail en fer forgé tout en scrutant nerveusement les fenêtres en façade... ma marraine m'a juré que tout serait calme mais je préfère m'en assurer par moi-même. Je descends rapidement l'allée menant au garage resté ouvert en prévision de ma visite... j'ai l'impression d'être un cambrioleur!
    
    J'entre et longe la vieille Ford bleu nuit de mon oncle. Le cœur à 120 Bpm, j'emprunte l'escalier en bois au fond à droite qui mène à l'étage... le bois grince tellement sous mes pas que je ...
    ... m'arrête net après 2 marches et n'ose plus bouger... une fois que mon cœur la met en sourdine, je réalise qu'il y a bien plus bruyant que moi : la télé dans le salon dont le son est à fond. Aucun risque pour moi d'être repéré! J'arrive au rez-de-chaussée après quelques marches, je jette un coup d'œil sur ma gauche, là où se trouve le salon et la télé qui m'explose les tympans... les 2 anciens s'éclatent devant leur série préférée, j'ai le champ libre! Je crève d'envie de leur crier que je viens baiser leur fille, ma cousine et marraine, celle qu'ils croient vieille fille et religieuse mais qui s'est dépucelée à coups de godes pendant des années juste au-dessus de leurs têtes et vient de passer son après-midi à me sucer! Je sens le sang affluer dans mon bas-ventre et ma verge grossir sous mon survêtement... j'oblique à droite vers la cuisine à côté de laquelle démarre l'escalier qui mène au paradis, la chambre d'Angèle...
    
    Je n'avais jamais exploré l'étage de cette maison mais ma marraine m'a tellement bien décrit les lieux que je m'y oriente les yeux fermés... juste là sur ma gauche, derrière cette première porte, il y a la chambre que sa sœur Catherine occupe chaque été quand elle leur rend visite... elle vit et travaille en Italie depuis des années, elle s'y est mariée, y a divorcée et y élève seule sa fille... elle si libre et si forte dans sa tête, elle qui dominait les hommes dans sa jeunesse a fini par trouver plus manipulateur qu'elle. Quand elle s'est mariée, ma tante ...
«1234...14»