1. Ma voisine Olivia (3)


    Datte: 23/09/2022, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: Meg'am

    Depuis nos retrouvailles à la banque d’Olivia, nous nous voyons plus régulièrement. Nous nous appelons au téléphone aussi. Nous avons repris nos petits jeux d’exhibition à la fenêtre et de temps en temps, je la baise dans un endroit improbable. Toujours à l’extérieur de chez nous, jamais dans nos appartements. La dernière fois, c’était dans le local vélo de l’immeuble.
    
    Elle rentrait de promenade et rangeait son vélo. Moi je remontais de ma cave et je suis allé la rejoindre dans le local. Tout de suite, elle m’excitait avec son leggins moulant que j’ai roulé et fait glisser de ses hanches et son cul et descendre à mi-cuisses. Collé à elle, une main devant et une derrière, je lui doigtais tous ses orifices. Elle, la main plongée dans mon pantalon, me masturbait. N’y tenant plus, je l’ai plaquée au mur et l’ai prise debout en levrette, les mains passées sous son top à lui pétrir les seins. Je me suis vidé les couilles au fond de sa chatte. Ensuite, je me suis retiré d’elle et lui ai remonté son leggins avant que mon sperme dégouline et nous sommes rentrés chacun chez nous.
    
    Cet après-midi, Olivia m’a envoyé un SMS me demandant de passer chez elle après le boulot. Je suis rentré d’abord chez moi pour prendre une douche. J’ai regardé à la fenêtre, mais pas de trace d’Olivia. Alors pour être sûre du rendez-vous, je lui ai envoyé aussi par SMS que je serai chez elle dans un quart d’heure. Aussitôt après, mon téléphone a vibré, inscrivant la réponse d’Olivia : OK, ...
    ... parfait !
    
    Quel scénario me prépare-t-elle ? Je suis déjà tout excité d’aller chez elle et de finir dans son lit. Je monte les escaliers en pensant comment l’aborder dans son environnement, ou bien je me laisse entièrement faire. J’arrive à son étage et la porte est entrouverte. Je tends l’oreille et j’entends des bruits de respiration. A-t-elle commencé sans moi ? Je vais la trouver en train de se doigter ou mieux de s’enfiler un gode ?
    
    Je passe la tête dans l’entrebâillement de la porte, mais je ne la vois pas. Elle n’est pas dans son salon, à moitié allongée sur son canapé, les cuisses écartées, en train de se faire du bien comme je peux me l’imaginer. J’entends mieux ses gémissements. Ils viennent de sa chambre. Elle doit s’affairer sur son lit. Là aussi, la porte est entrouverte et je vais pouvoir me rincer l’œil avant de la rejoindre. Je la vois à quatre pattes sur son lit, en appui sur ses avant-bras. Elle est nue et ses gros seins ballotent, son cul bien rond tremble. Un gars est derrière elle en train de la baiser en lui agrippant les hanches. La salope ! Elle m’a fait venir pour la mater se faire baiser ou pour participer aussi ? Ça m’excite de la voir ainsi se faire prendre et je bande. Je me caresse et me branle.
    
    Olivia m’a vu. Elle gémit plus fort et encourage le gars à la prendre plus fort. Elle en redemande. Il accélère et lui met de grands coups de reins. Lui aussi ça l’excite encore plus. Je pousse un peu plus la porte et le gars me voit lui aussi. Olivia ...
«123»