1. Histoire de Claire 14


    Datte: 22/09/2022, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: Kebe

    ... pour nous remercierde notre engagement auprès de ses clients.
    
    Nous marchons donc deux heures avant d'arriver sur place. Le soleil brille et les oiseaux chantent. L'air pur de la montagne est agréablement frais et une ivresse délicieuse embaume mon cœur.
    
    Nous mangeons de belle dent quand Olivia est prise d'un besoin pressant.
    
    Elle s'éloigne quelque peu et se cache derrière un gros mélèze.
    
    - Claire! L'entends-je m'appeler.
    
    - Claire! J'ai oublié de prendre des mouchoirs ou du papier. Est-ce que tu en as? Tu peux venir m'en passer s'il te plaît?
    
    Je me lève en riant et me dirige vers son abri.
    
    Je vois Olivia accroupie, les pantalons baissés. Une odeur forte se dégage et je la sens gênée.
    
    Je lui tends mon paquet de mouchoirs, un sourire moqueur aux lèvres. Je me retourne alors pour rejoindre la clairière et me retrouvenez à nez avec Fransisco.
    
    Mon cœur fait un bon dans ma poitrine quand je vois sa main cachée dans son dos se présenter avec une grande ceinture de cuir.
    
    Il me frappa violemment les jambes. Je m'écroule et tombe à genoux sous la douleur. Des étoiles voilent mes yeux.
    
    Mon cerveau n'a pas encore compris la situation quand j'entends la voix d'Olivia.
    
    - Alors ma chérie? Tu ne crois quand même pas que tu allais t'en tirer à si bon compte? Je te savais stupide, mais làtu frises l'idiotie, pauvre petite oie blanche.
    
    Cette simple phrase me fait plonger du haut de ma tour d'ivoire pour une chute sans fin dans les abysses.
    
    Quelle sotte! ...
    ... Et dire que je croyais en notre amitié. Je n'ai pourtant pas le temps de m'apitoyer sur mon sort.
    
    Un nouveau coup de ceinture cingle mes reins.
    
    - Tu vas venir réparer ton tort, me dit Olivia.
    
    Je la regarde. Elle s'est levée, les jambes et les fesses écartées.
    
    - Non! S'il te plaît! Pas ça! Tu n'es pas obligée!
    
    - En effet! Mais j'en ai envie. Je veux sentir ta douce petite langue rose me nettoyer. Viens maintenant!
    
    Et applique toi! Il ne doit pas en rester une trace.
    
    Je m'apprête à me retourner mais l'ombre menaçante de Fransisco me ramène devant cette horrible vision.
    
    Il me prend par les cheveux et me propulse vers Olivia.
    
    Je ne suis plus qu'à quelques centimètres de ses fesses. Une odeur puissante s'en dégage. Un dernier coup de ceintureme convainc de ne pas m'éterniser à cette odieuse contemplation. Je dépose ma langue sur l'anus d'Olivia pour sentir cette substance tiède et pâteuse se répandre progressivement dans ma bouche. J'en ai des hauts le cœur et manque de vomir à l'instant. La douleur de mes reins et de mes cuisses me pousse néanmoins à poursuivre mon abominableoffice jusqu'à ce qu'Olivia se retire, propre et satisfaite.
    
    Elle se retourne en remontant son pantalon.
    
    - Je savais qu'on pouvait faire des économies en papier hygiénique. Je vais vraiment en reparler à Catherine. Tu dois être née pour ça. Vraiment!
    
    Je m'écroule en sanglotant, dans un état second, à côté de cette chose que je ne vois même pas mais qui n'en emplit pas moins ...