1. Les dessous d'une peite villle de province (9)


    Datte: 20/09/2022, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: caribonex

    Résumé : La journée de découverte des dessous de ma petite ville se poursuit avec Samantha ( Sam ) et Lisa, deux étudiantes qui découvrent et Se découvrent toujours plus…
    
    Lisa qui n’en espérait visiblement pas tant vu son air un peu étonné, voire estomaquée, regarde Sam finir de lécher sa main remplie du mélange de semence et de cyprine.
    
    — Mmm délicieux, il n’en reste plus ? Fait alors la brune, une fois sa faim assouvie en nous gratifiant de la vision de sa bouche vide.
    
    — Mais t’est vraiment une cochonne ! Ne peut que répondre Lisa
    
    — Quoi, tu m’en pensais pas capable ?
    
    — Je crois que non,moi j’ai jamais goûté enfin..
    
    — Dommage j’ai tout avalé mais attends il en reste peut-être le goût
    
    Et la brune de se jeter au cou de la blonde pour l’embrasser, nouant les bras autour d’elle pour l’empêcher de se dégager. Si Lisa tente effectivement de se dégager durant quelques secondes, elle cesse rapidement face au savoir faire de son amie et elle s’embrassent à perdre haleine. Je les regarde, fasciné, me retenant presque de respirer tant c’est beau cette découverte. Bien sûr, elles se sont embrassées devant moi mais c’était en pleine action et je ne pouvais pas autant profiter de la chose. Là, je me régale vraiment.Je ne suis pas encore remis de mon orgasme et ma queue est au repos mais je savoure pleinement l’excitation de leur acte. Les mains de Sam ne maintiennent plus Lisa dans un étau mais parcourent son corps pulpeux, s’attardant sur son dos, ses hanches, ses ...
    ... fesses . Leurs poitrines sont si collées par leur étreinte qu’on n‘y glisserait pas une feuille de papier. La jolie blonde n’est pas en reste et prodigue le même traitement à base de caresses délicates,de touchers doux ou plus forts et j’ai presque l’impression devoir des vagues de chaleur se dégager du duo saphique.
    
    Je les regardes’embrasser, reprendre haleine puis recommencer et recommencer encore. Puis elles descendent d’un étage si on peut dire et jouent chacune avec la poitrine de l’autre. Je me gave d’images à côté desquelles celles des films font vraiment toc. Ici c’est du réel, du vrai, du sensuel, de l’érotisme poussé à sa plus belle expression.
    
    Elles bougent encore, se regardent et franchissent ensembles une nouvelle étape en se mettant en soixante-neuf pour se lécher l’une l’autre. Lisa dessus et Sam dessous. Ce palier commence à me redonner de la vigueur et en jetant un œil à l’horloge je constate que cela fait bien quarante minutes qu’elles jouent. Je ne veux pas interférer dans ce moment de découverte et le rôle de voyeur est un pur délice vu comme elles usent de leurs langues.Chacune a sa technique en fait. Lisa use de grands coups de langue sur toute la chatte de Sam sans trop de fioritures en dehors d’une vitesse plus ou moins grande au rythme de sa respiration. C’est un peu « brut» mais efficace si j’en juge par les réactions corporelles de la brune. Sam elle est plus douce dirais-je, elle picore de petits baisers l’abricot brûlant, aspire les grandes ...
«1234»