1. NUIT(S) D’IVRESSE, la suite (3)


    Datte: 18/09/2022, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: Bkarima

    Tout d'abord, je tiens à m'excuser auprès de mes lecteurs pour ma longue absence, pour des raisons indépendantes de ma volonté.
    
    Je poursuis donc le récit de mes expériences.
    
    - Allo, Karima ? C’est Valérie !
    
    Je bondis littéralement de joie. Valérie ! Elle ne m’a donc pas oubliée !
    
    Les jours qui avaient suivi notre séparation à l’aéroport, souvent après l’amour, Walid et moi avons parlé de Valérie et de son mari Vincent. Petit à petit, nous avons été amenés à envisager une partie à quatre. Valérie n’en avait-elle pas fait la proposition ? « A deux ou à quatre », m’avait-elle chuchoté à l’oreille. C’était clair et net. Le hic, c’est que, n’ayant pas l’expérience des contacts d’échangisme, nous n’arrivions pas à nous décider à relancer le couple.
    
    Et voilà que Valérie débloque la situation. Elle m’annonce qu’ils fêtent son anniversaire le samedi suivant et qu’ils seraient très heureux si nous voulions nous joindre à eux. Evidemment, je réponds par l’affirmative, et avec empressement.
    
    Ils habitent un joli pavillon de banlieue, qu’ils nous font visiter à notre arrivée. Séjour, cuisine, douche et chambre d’amis au rez-de-chaussée, chambres, salle de bains et petite terrasse à l’étage.
    
    Je vous fais grâce des détails du repas et du gâteau d’anniversaire livrés par un traiteur et qui se sont déroulés dans une ambiance très sympa, et passe au vif du sujet.
    
    Une fois passés dans le coin salon, Vincent déplace les fauteuils pour ménager un espace suffisant au milieu ...
    ... de la pièce, tandis que Valérie va vers le meuble multimédia mettre de la musique douce avant de s’éclipser.
    
    Lorsqu’elle réapparait quelques instants plus tard, les rires provoqués par une blague assez croustillante de Vincent s’arrêtent net. Croyez-moi, il y a de quoi. Valérie a troqué ses vêtements contre un déshabillé blanc court et transparent, qui la rend plus nue que nue. Elle se met à tourner lentement sur elle-même, allant de l’un à l’autre, exposant tour à tour ses côtés pile et face. Consciente de l’effet de ses petits seins fermes haut perchés aux tétons aréolés de brun, de son buisson ardent et de son adorable fessier que le mince voile met superbement en valeur, elle se fait espiègle et lance :
    
    - Comment trouvez-vous le cadeau que m’a fait Vincent ?
    
    Et comme nous demeurons muets d’admiration, elle ajoute :
    
    - Et puis ce n’est pas tout ! J’ai encore deux magnifiques cadeaux !
    
    Ce disant, elle se penche sur moi, pose légèrement ses lèvres sur les miennes.
    
    - Toi…
    
    Puis elle va vers Walid, l’embrasse plus longuement.
    
    -… Et toi !
    
    Sans transition, elle le prend par la main.
    
    - Tu me fais danser ?
    
    Et sans plus attendre, elle l’entraîne vers la piste improvisée pour un slow des plus langoureux, poussant à l’abandon total dans une atmosphère lourde de sensualité. Vincent et moi-même, assis l’un à côté de l’autre sur le canapé, admirons le beau couple étroitement enlacé qui ondule lascivement.
    
    Lorsque Valérie lève la tête pour s’emparer des ...
«1234»